Actualités

Les réponses du candidat du Front de Gauche à l’urgence sociale

Quelle est la position de Jean-Luc Mélenchon vis-à-vis des propositions du PCR ? —1—

Témoignages.re / 23 mars 2012

Dans deux jours, Jean-Luc Mélenchon sera en visite dans notre île pour 24 heures. Candidat à la présidentielle, il est le premier à avoir répondu aux propositions du "Pacte pour un développement durable, solidaire et responsable de La Réunion". Le 7 mars, il a adressé un courrier à Élie Hoarau dans lequel il explique sa position vis-à-vis des propositions du PCR. Le Parti Communiste Réunionnais a décidé de les rendre publiques. Un rappel est nécessaire, afin que tout le monde soit informé. Voici aujourd’hui ses réponses à l’urgence sociale dans trois domaines : pouvoir d’achat, emploi et logement.

Pouvoir d’achat

Voici ce que propose le candidat du Front de Gauche en matière de pouvoir d’achat : une hausse des salaires, des retraites, et une baisse des loyers.

« Le Front de Gauche portera immédiatement le SMIC à 1.700 euros bruts.

Nous augmenterons substantiellement les minimas sociaux. Ainsi nous nous attaquerons à la pauvreté de masse qui ravage la population de l’île ici plus qu’ailleurs.

Nous combattrons résolument la précarité qui mine tant de vies. Pour cela nous titulariserons immédiatement les précaires de la Fonction publique. Dans le privé, des quotas maximaux de travailleurs précaires seront fixés selon la taille des entreprises. Les loyers seront encadrés à la baisse. Plus aucune retraite ne sera inférieure au SMIC ».

« La relocalisation de l’économie luttera également contre la vie chère. C’est d’autant plus essentiel que la raréfaction du pétrole va faire s’envoler le coût des importations. Plus globalement, la planification écologique doit permettre de libérer la société réunionnaise de ses dépendances multiples ».

Lutte pour l’emploi et contre l’illettrisme

Jean-Luc Mélenchon soutient la relance des grands chantiers et la création d’un service public d’aide à la personne et d’emplois pour faire face à la catastrophe écologique. Le candidat du Front de Gauche soutient aussi « un recrutement correspondant mieux à la population de l’île » dans l’administration.

« Il faut protéger le travail, faire le choix des productifs contre les financiers, diminuer le coût de la dette pour investir davantage dans l’avenir en construisant les écoles et les hôpitaux dont nos enfants auront besoin en grand nombre. Je retrouve cette stratégie dans vos propositions qui veulent anticiper l’augmentation et le vieillissement de la population réunionnaise, notamment par la création d’un vaste secteur d’emplois de services à la personne et je les soutiendrai activement.

J’en profite pour dire que la relance de l’activité est à mes yeux la seule politique efficace pour assurer le droit à l’emploi des Réunionnaises et des Réunionnais et en finir avec cette situation intenable ou les jeunes Réunionnais qui aspirent à participer au développement de leur île ne peuvent travailler au pays. Il y a tant de besoins sociaux non satisfaits à La Réunion pour que l’on ait besoin de tous les habitantes et habitants de l’île. Surtout si l’on décide d’affronter pour de bon la catastrophe écologique. »

« À La Réunion, ce combat pour l’implication des pauvres passera également par un plan d’action massif contre l’illettrisme. La refondation des structures administratives sera aussi à l’ordre du jour. Il faudra veiller notamment à un recrutement correspondant mieux à la population de l’île. Je soutiendrai dans ce cadre le projet d’installation d’un IRA à La Réunion qui permettra à davantage de jeunes Réunionnais d’accéder aux emplois administratifs de haut niveau sur l’île ».

Logement

Le candidat du Front de Gauche propose de mettre fin à la pénurie de logements sociaux en 2 mandats, soit 10 ans, par la construction de 7.000 logements sociaux par an.

« Notre proposition de construction de 200.000 logements publics sociaux par an au plan national pendant 5 ans intégrera la nécessité de combler le retard grandissant de logements notamment sociaux à La Réunion.

L’État mettra les moyens nécessaires afin d’atteindre l’objectif annuel de 10.000 logements, dont 7.000 sociaux.

Pour cela, la LBU sera augmentée de façon significative afin de résorber celle situation en 2 mandatures. Cette politique permettra aussi de créer des emplois et de répondre à la situation dramatique que connaît le secteur du BTP depuis 4 ans. Par ailleurs, la SRU sera fixée à 30% et les sanctions renforcées. L’État veillera à une prise en charge améliorée du prix de terrains viabilisés, en ce qui concerne les logements aidés ».



Un message, un commentaire ?



Messages






  • C’est un véritable coup de poignard dans le dos que nous, militant-e-s du PCF et du Front de Gauche en métropole, venons de recevoir avec la décision de la direction du PCR de soutenir le candidat du PS. Ce ralliement est en contradiction avec tout ce que nous avons fait depuis 10 mois pour faire gagner LA GAUCHE - et non la sociale démocratie - en France. Nous sommes les héritiers de ceux qui ont votés NON au référendum sur le traité européen en 2005, pour ne parler que des dernières années, et votre allégeance au PS est un reniement.

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • L’annonce du PCR s’inscrit dans une logique, celle qui a commencé par sa participation au Forums des idées sur l’Outre-mer suite à son invitation par la direction nationale du PS français.

      Ensuite, au moment des primaires citoyennes, le PCR a obtenu des engagements de la part de François Hollande ce qui explique deux choses : la participation du PCR aux primaires, et la victoire de François Hollande à La Réunion.

      Tout comme Jean-Luc Mélenchon, François Hollande a répondu favorablement aux propositions du PCR. Les deux se sont donc engagés à appliquer les propositions qui sont donc désormais dans leur programme.

      Le PCR n’est pas une fédération d’un parti français, il est un parti indépendant qui existe depuis 1959. Depuis plus de 50 ans, le PCR se détermine en fonction de l’intérêt général du peuple réunionnais. En quoi l’implication du PCR dans la campagne pour que François Hollande batte Sarkozy constitue-t-elle un acte d’allégeance au PS de France ?

      En quoi l’annonce selon laquelle « Tous ceux et celles qui votent pour Mélenchon renforcent les propositions qui sont les nôtres » est-elle un coup de poignard dans le dos ?

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Camarade
      Même si le PCR pour vous n’est pas une fédération du PCF est c’est dommage, je pense que nous avons les mêmes approches politiques, l’intérèt des réunionnais,le PCF le défend comme vous camarades.Le parti socialiste est aujourdh’ui incapable de mobiliser l’electoral populaire qui semblait revenu de tout. Dans les milieux populaires on mesure que le vote utile est le vote bien ancré à gauche, dés le premier tour.Comme en 1936 ou en 1981, c’est la force de gauche de transformation sociale qui fera gagner toute la gauche. Jean-Luc Mélenchon , avec le Front de Gauche, est le seul à porter le soufle de l’espérance du changement.Pour l’instant, le PS est aiguillonné fortement du côté du centre, il ne l’est pas encore assez du côté de sa gauche. L’enjeu est donc simple : pour que la gauche s’assure définitivement de son succès et qu’elle prépare les conditions de sa réussite ultérieure, il est impératif qu’elle soit mieux équilibrée.
      Que propose le PS pour le SMIG, et pour l’Europe.
      L’HUMAIN d’ABORD

      VIVE LE front de gauche

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • Sans vouloir polémiquer...

    Le meeting de Jean-Luc Mélenchon à La Réunion a sans doute compté dans ce basculement. Ce que les français doivent savoir c’est qu’ici, le front de gauche draine des gens sur la base de la défense de la surrémunération, qui est un privilège colonial. Monsieur Mélenchon ne le sait pas, mais beaucoup de gens qui sont venus le voir sont des anti-Vergès primaires, et plusieurs d’entr eux des gens qui n’aiment pas les réunionnais.

    Monsieur Mélenchon a eu une attitude qui a déplu à beaucoup. Qui a été perçue comme de l’arrogance envers les militants PCR qui représentaient mla moitié de l’audience, dans une salle mise à disposition par une mairie communiste. Monsieur Mélenchon a eu un discours très jacobin, très "grande France" qui a beaucoup déplu aux militants. La tradition du PCR est autonomiste, identitaire créole et anticolonialiste. Monsieur Mélenchon n’aurait pas dû faire couper le maloya pour mettre "La Marseillaise", ça a été très très mal perçu. Sans compter de déclarer devant nous qu’il créait un nouveau parti avec nos militants...
    Voilà c’est juste pour expliquer. moi je me suis senti blessé par ce meeting, et beaucoup de nos camarades aussi.
    J’espere que témoignages publiera mon commentaire, pour faire comprendre aux camarades de FRance les erreurs à corriger. Et j’ai gros sur la patate comme dit le patois.

    Article
    Un message, un commentaire ?







    • Des anti-Vergès sont venus voir Mélenchon ! Je crois rêver. Mme Bello y était-elle ? Il me semble que le PCR et Mme Bello soutiennent FH au 1er tour.
      Les fonctionnaires qui touchent les 35% de plus + indice de correction sont pour vous les riches de La Réunion ?
      Dites le, le PCR dans son histoire s’est souvent acoquiné avec la droite pour des postes de représentation. Alors chiche, demandons l’autonomie de La Réunion, allons jusqu’au bout.
      Quant au maloya qui a été coupé, quelle importance ! Du maloya j’en écoute chez moi et visiblement vous n’étiez pas au Port le 25 mars car du maloya il y en a eu.
      Moi je voterai FDG au premier tour à la présidentielle comme aux législatives et aux seconds tours je voterai "blanc" car je refuse de faire comme le PCR de m’allier avec une partie de la droite. Mais vous savez, la campagne n’est pas terminée et un FDG à 14-16% ne peut être ignoré car ça va avoir des conséquences sur le second tour. Ceci étant dit, si Hollande perd, ça ne sera pas dramatique, le troisième tour ce sera dans la rue et le PS tout comme le PCR auront des explications à apporter au peuple sur les questions de la retraite à 60 ans, le pouvoir d’achat, la protection sociale.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Quand Jean-Luc Mélenchon a rendu hommage à Paul Vergès, une partie de la salle a applaudi, l’autre non, et un participant au meeting en a donné son interprétation.

      Quant à la position du PCR, comment pouvez-vous dire qu’il soutient la droite ? Voici ce qui a été annoncé publiquement : implication dans la campagne de François Hollande pour qu’il batte Sarkozy.

      Article
      Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com