Actualités

Les réserves de voix importantes de l’Alliance

Une élection régionale sans précédent : retour sur l’abstention du premier tour

Céline Tabou / 17 mars 2010

La faible participation au premier tour des élections régionales est une première à La Réunion, qui a toujours été le territoire de la République où le taux d’abstention était le plus faible pour ce type de scrutin. C’est le signe d’un désengagement de la part des électeurs dû au brouillage du paysage politique. Mais avec la clarification opérée par le premier tour, c’est cette abstention qui constitue une réserve de voix décisive pour l’Alliance.

Depuis dimanche soir, les militants de l’Alliance ont accentué les actions. Cette dynamique a pour objectif de mobiliser afin que le représentant de l’UMP ne puisse prendre le contrôle de la Région. Rarement La Réunion a connu une telle mobilisation, car les conditions de la consultation sont également sans précédent à La Réunion.
Traditionnellement, La Réunion est le territoire qui vote le plus aux Régionales. Cette constante se confirmait en 2004, à l’occasion des Régionales et des Cantonales, l’abstention avait été de 39,16% au premier tour. Mais dimanche, les Régionales ont débouché sur une abstention de 54,61%.
Le paysage politique réunionnais connait une "rupture" entre les attentes des citoyens (78% de la population pour le tram-train, et 52% pour la MCUR) et le traitement de la campagne par les médias, ainsi que les opposants de l’Alliance. Dans cette campagne électorale, les thèmes majeurs repris par les médias et les opposants à Paul Vergès étaient le tram-train et la MCUR. Aujourd’hui, l’absence de débat a conduit des milliers de votants à préférer aller à la plage ou en pique-nique plutôt que d’aller voter.
Le manque d’information et d’explication a conduit à la situation que l’on connait maintenant. C’est une différence avec 2004, les élections régionales et cantonales ont suscités de l’intérêt, certains diront qu’à cette époque, les Cantonales ont été la principale raison de faible taux de participation. Mais les Réunionnais savent que le Conseil régional est l’institution qui permet à la Région de se développer, et parvenir à résoudre les problèmes de chômage, pauvreté, mais aussi la formation, l’éducation et le développement durable.

Le potentiel est là

Les tableaux que nous reproduisons comparent les taux de participation entre 2004 et 2010 au premier tour des élections régionales. Cet écart traduit un réel désintérêt de la population vis-à-vis de ce scrutin. Les manigances politiciennes, de l’arrivée de Valérie Bénard sur la liste de Didier Robert à la campagne anti-MCUR ou anti-tram-train, n’ont pas apporté d’éclairage aux Réunionnais sur les enjeux fondamentaux des années à venir, et sur les réponses à l’urgence sociale. Mais en allant massivement voter, les citoyens pourront, le dimanche 21 mars, décider de leur avenir.
En effet, les villes dirigées par des composantes de l’Alliance, comme Le Port et La Possession, ont voté à 45,31% et 44,83% en 2010, contre 60,76% et 61,41% en 2004. Il en va de même pour Saint-Paul (62,25% en 2004, contre 37,71%), Sainte-Suzanne (71,20% en 2004, contre 49,54%). Il existe donc un vivier de voix non négligeable pour les partis. La démographie, hausse de plus de 90.000 du corps électoral, apporte des forces nouvelles. Elles doivent pouvoir, par leur vote, montrer que les enjeux d’aujourd’hui, développement durable et chômage, doivent être entre les mains de personnes compétentes, venant de tout bord politique, mais aussi de la société civile.
En effet, les 550.442 votants, dont 300.570 abstentionnistes pour le premier tour, peuvent clarifier la situation dimanche, et montrer que le développement de La Réunion ne dépend pas des luttes politiciennes, mais bien des projets proposés par les listes, notamment celle de l’Alliance.
L’ouverture prônée par Paul Vergès doit être entendue par tous les Réunionnais qui, dimanche 21 mars, voteront pour l’avenir de La Réunion.

C.T.


Comparaison des taux de participation aux élections entre 2004 et 2010

Saint André Tampon Les Avirons Bras-Panon Cilaos Entre-Deux
2004 62,23% 68,71% 75,67% 59,08% 78,73% 60,51%
2010 42,37% 59,32% 54,87% 44,03% 41,28% 53,14%
Petite Ile Plaine des Palmistes Le Port La Possession Saint Benoit Etang-Salé
2004 60,51% 52,65% 60,76% 61,41% 62,08% 71,20%
2010 46,70% 60,79% 45,31% 44,83% 41,97% 53,31%
Saint Joseph Saint Denis Saint Leu Sainte Marie Saint Paul Saint Louis
2004 67,58% 52,71% 63,70% 56,94% 62,25% 74,74%
2010 53,41% 40,90% 45,42% 39,36% 37,71% 45,44%
Saint Philippe Saint Pierre Saint Rose Sainte Suzanne Salazie Trois Bassins
2004 70,52% 60,49% 68,93% 71,20% 69,84% 57,20%
2010 40,34% 47,97% 47,76% 49,54% 41,45% 42,37%


Kanalreunion.com