Actualités

Les Réunionnais doivent être les acteurs du changement

Présentation aujourd’hui du rapport de Victorin Lurel sur l’égalité réelle

Manuel Marchal / 15 mars 2016

Aujourd’hui, Victorin Lurel présente son rapport sur l’égalité réelle à George Pau-Langevin. Hier après-midi à Paris, il a donné aux parlementaires un aperçu du contenu du document. Cette solennité confirme que La Réunion est à la veille d’un changement fondamental. Plus que jamais, la mobilisation est nécessaire pour que les Réunionnais soient les acteurs de ce changement.

JPEG - 85.1 ko
En 2009, un large rassemblement avec le COSPAR avait rapidement permis de concrétiser des revendications réunionnaises. Aujourd’hui, l’enjeu est encore plus important, il dépasse le cadre social.

Dernière ligne droite pour la mission confiée à Victorin Lurel, député de la Guadeloupe et ancien ministre. En mai dernier, il avait été missionné par le président de la République pour piloter la concertation préalable au projet de loi sur l’égalité réelle. De cette phase doivent déboucher les premières propositions. Le contenu intégral doit être dévoilé publiquement aujourd’hui, à l’occasion de la remise du rapport à George Pau-Langevin, ministre des Outre-mer. Mais dès hier après-midi, les parlementaires ont pu en avoir un aperçu. Cette solennité montre toute l’importance de ce projet.

Les grandes lignes présentées confirment que l’objectif n’est pas de faire une loi-programme supplémentaire se focalisant uniquement sur les aspects économiques. L’ambition est plus large.

Présentation solennelle

Ainsi, il est question de décliner la loi selon un plan adapté à chaque territoire. L’objectif est d’atteindre l’égalité réelle au bout de 25 ans. Cette personnalisation des moyens signifie des responsabilités pour les représentants de chaque peuple concerné par le projet de loi.

Sur le plan institutionnel, la réforme de l’article 73 de la Constitution est envisagée. Rappelons que cet article règle les relations entre les départements et le pouvoir central. Le régime actuel est celui de l’assimilation, dont l’esprit est l’application mécanique à La Réunion des textes votés pour la France.

La marche vers l’égalité réelle amènera également un débat sur la question des revenus. Rappelons que lors de sa dernière conférence de presse, le PCR avait souligné l’importance de s’attaquer au problème des inégalités qui persistent dans notre pays, notamment les revenus.

Enfin, le rapport évoque le problème de la fiscalité, ouvrant le débat sur une évolution de la répartition des compétences entre l’État et les collectivités.

La veille d’un changement fondamental

Ces premiers éléments seront affinés aujourd’hui lors de la présentation officielle du rapport. Ils confirment ce que le PCR indique depuis le début de la concertation : La Réunion est à la veille d’un changement fondamental. C’est pourquoi il avait pris très au sérieux la question de l’égalité réelle. Dès août 2015, le Parti communiste réunionnais avait adressé ses propositions sur l’égalité réelle à Victorin Lurel, et rendu public son initiative.

Conformément au discours de François Hollande en mai dernier, reconnaissant implicitement que l’égalité n’était toujours pas appliquée au bout de 70 ans de départementalisation, le gouvernement veut faire voter une loi d’une portée comparable à celle du 19 mars 1946. Cela place les Réunionnais au pied du mur. La loi du 19 mars est en effet le résultat d’une revendication réunionnaise. 70 ans plus tard, la mobilisation est nécessaire pour que les Réunionnais soient de nouveau les acteurs d’un nouveau changement.

M.M.


Kanalreunion.com