Actualités

Les Seychelles capables de contribuer à régler le problème du chômage à La Réunion

Nouvelle illustration de la plus grave crise sociale de notre histoire

Témoignages.re / 4 décembre 2012

Une annonce publiée hier dans la presse interpelle : 14 postes dans l’hôtellerie et l’informatique sont à pourvoir aux Seychelles, par l’intermédiaire du CNARM. Ce sont des contrats CAE.

JPEG - 88.6 ko

La semaine dernière, l’Agence française de développement a publié une étude constatant la régression de La Réunion au classement mondial des pays par leur Indice de développement humain. Notre île est passée de la 49ème à la 72ème place. Elle a été rattrapée par Maurice, et dépassée par les Seychelles.

La situation de l’emploi pénalise La Réunion dans ce classement. Les 160.000 demandeurs d’emploi dénombrés en octobre dernier par Pôle Emploi sont l’illustration de cette crise.

C’est hier qu’est alors parue cette annonce qui fait réfléchir. 14 postes sont à pourvoir aux Seychelles. L’annonce vise le recrutement de 14 Réunionnais en chômage de longue durée, depuis plus d’un an.

C’est le CNARM qui pilote cette opération.

Habituellement, les recrutements ont lieu en France, un pays de 60 millions d’habitants. Cette fois-ci, ce sont les Seychelles, 85.000 habitants, qui sont prêtes à accueillir des chômeurs réunionnais.

Cela montre la situation désespérée sur le front de l’emploi à La Réunion. Car un pays de 85.000 habitants près de chez nous a la capacité d’apporter une réponse au problème du chômage à La Réunion. Certes, le nombre est très faible, mais l’action est symbolique. Car si la situation économique des Seychelles était aussi difficile que La Réunion, nos voisins pourraient-ils accueillir 14 Réunionnais à des postes d’exécution et d’encadrement dans leur secteur touristique ?

Les Seychelles ont mis en place un autre système, force est de constater qu’il ne les a pas conduits au blocage que vit aujourd’hui La Réunion.


Kanalreunion.com