Actualités

Les silences de Didier Robert

Valérie Bénard, ex-représentante du personnel de l’ARAST, sur la liste du député-maire

Témoignages.re / 20 février 2010

Candidate UMP aux élections régionales — elle est 4ème sur la liste menée par Didier Robert —, Valérie Bénard prétend avoir rencontré le député-maire du Tampon « trois ou quatre jours seulement » avant l’annonce par ce dernier du contenu des listes.
Or, Didier Robert s’est bien gardé jusque-là de commenter cette déclaration de l’ex-cadre de l’ARAST, ni de répondre aux questions que suscite l’ascension subite de Valérie Bénard. Pourtant, il faut bien le dire, peu nombreux sont ceux qui accordent foi aux déclaration de cette dernière…
Car les places étaient fort chères sur la liste de Didier Robert, et la déception de barons de la Droite réunionnaise que l’on ne pouvait tous “caser” sur la liste de l’Union a été pour beaucoup dans la rupture de cette dernière. Didier Robert expliquera-t-il par quelle divine intervention une cadre d’une association d’aide à la personne, qu’il n’avait jamais rencontrée auparavant, a reçu la grâce de figurer au nombre de ses plus proches colistiers ? On peut en douter : jusqu’à présent, le député-maire du Tampon n’a pas daigné répondre aux nombreuses questions posée par l’opinion dans le sillage de la faillite de l’ARAST.
Il n’a pas non plus commenté les embauches au Tampon de Cyrille Hamilcaro et de Surgine Fontaine, qui ont pourtant suscité bien des commentaires. Si l’on remonte plus en avant, le député-maire du Tampon n’a finalement jamais apporté de précision sur les motifs qui l’avaient poussé, en mars 2008, à tenter de renverser la présidente du Conseil général, pourtant membre comme lui de l’UMP… L’inaptitude à prendre la responsabilité publique de ses actes est-elle un travers de Didier Robert ? Ou les silences se suivent-ils parce qu’ils découlent de la même cause ?

G.G.-L.



Kanalreunion.com