Actualités

Libération : Ericka Bareigts secrétaire d’État à l’égalité réelle entre les femmes et les hommes

La presse parisienne loin de connaître la réalité de La Réunion : que font les 7 députés ?

Manuel Marchal / 12 février 2016

Jeudi soir, le quotidien Libération a publié sur son site une présentation des nouveaux membres du gouvernement. Il annonce à la France entière que le secrétariat d’État à l’Égalité réelle « se réfère à la loi du 4 août 2014 pour « l’égalité réelle entre les femmes et les hommes » ». La presse parisienne est bien mal informée de la réalité de La Réunion et de l’action du gouvernement outre-mer, alors qu’il existe pourtant une représentation parlementaire pléthorique : 7 députés et 4 sénateurs.

JPEG - 88.5 ko

Quelques heures après la composition du nouveau gouvernement, voici ce qu’écrivait le journal « Libération » au sujet de la nomination d’Ericka Bareigts :

« Ericka Bareigts, 48 ans, députée de la 1ère circonscription de la Réunion et secrétaire nationale du PS chargée des Outre-Mer, est nommée secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargée de l’Egalité réelle. Le concept d’« égalité réelle » peut sembler inédit : précisons qu’il se réfère à la loi du 4 août 2014 pour « l’égalité réelle entre les femmes et les hommes ». Cela dit, sachant qu’il existe également au sein de ce gouvernement une ministre de la Famille, de l’Enfance et des Droits des femmes en la personne de Laurence Rossignol, on peut supposer que l’égalité réelle dont va s’occuper Ericka Bareigts sera étendue à d’autres domaines que l’égalité femmes-hommes. »

Cet extrait montre combien la réalité de La Réunion en particulier et des régions situées loin de la France en général sont très méconnues à Paris. En effet, ce secrétariat d’État a été créé dans le cadre de la présentation d’un projet de loi visant à atteindre l’égalité réelle entre les collectivités d’outre-mer et la France au bout d’une période de 20 ans. Cela n’a donc rien à voir avec l’égalité réelle entre les femmes et les hommes. Mais en France, Libération est un média beaucoup plus lu ou écouté que les journaux de La Réunion. Si d’autres médias parisiens parlent de l’égalité réelle comme d’un nouveau gadget, Libération donne un contenu concret à ce décalage qui existe entre les préoccupations de La Réunion et celle de l’opinion en France.

Fort heureusement, dans deux mois viendra dans notre île une mission de la Commission des Affaires sociales du Sénat. Quand il a fait cette annonce jeudi, Paul Vergès a souligné l’importance de préparer la venue de cette mission. C’est en effet une occasion essentielle de sensibiliser l’opinion en France aux problèmes de La Réunion. Souhaitons que cet appel soit entendu. Il est en effet incroyable qu’avec une représentation parlementaire aussi pléthorique (7 députés et 4 sénateurs), la presse parisienne soit aussi mal informée des questions concernant notre île.

Paul Vergès continue à faire avancer la cause réunionnaise. Nul doute que le dépôt de sa proposition de loi visant à faire du 19 mars un jour férié et célébré permettra d’améliorer la connaissance que les médias parisiens ont de La Réunion.

Voir en ligne : http://www.liberation.fr/france/201...


Kanalreunion.com