Actualités

Loulou poursuit sa campagne d’explication

Beau meeting mercredi soir à la Rivière des Galets

Alain Dreneau / 14 mars 2014

Un meeting chaque soir, c’est à ce rythme qu’Henri Hippolyte poursuit sa campagne d’explication dans les quartiers de la commune du Port. Dans la sérénité et avec le sérieux qui le caractérise. Mercredi soir, "Le Port, nout combat, nout fierté" tenait meeting au cœur du village de la Rivière des Galets, sur la place du roi Galet.

JPEG - 62.8 ko
Le rouge dominait, mardi soir à la Rivière des Galets, dans une ambiance de mobilisation bon enfant. (photos A.D.)

Le public avait garni les marches qui forment comme un amphithéâtre autour de la place, et la place elle-même était abondamment remplie. L’ambiance, dès l’arrivée du groupe de jeunes, expert en animation sonore et musicale, a monté crescendo tout au long du meeting. Les applaudissements ont ponctué les belles interventions des orateurs, dont un certain nombre prenait la parole pour la première fois.

Des discours marqués par la sincérité et la générosité, de la part des candidats de la Rivière des Galets qui ont expliqué leurs motivations pour répondre à l’appel de Loulou sur cette liste renouvelée et ouverte sur l’avenir. Présentés par Virgil Rustan, secrétaire de la section PCR du Port, se sont exprimés successivement Willy Magdeleine, Anésie Dary, Martin Nasssibou, Pascal Lear et Naren Mayandy. L’accueil qui leur a été fait leur a tout de suite permis d’être "dans le bain" et de faire passer le courant.

JPEG - 42.1 ko
Loulou, un contrat de confiance avec la population du Port.

Il en a été de même avec les intervenants suivants, orateurs aguerris s’il en est. Michel Séraphine s’est exprimé avec la fougue qu’on apprécie bien chez lui. Jean-Yves Langenier a comme à l’accoutumée fait œuvre de pédagogie, face à un auditoire qui l’avait accueilli par une salve de battements de mains chaleureux. Et pour le final, il est revenu à Loulou de couronner ce beau meeting. Il l’a fait avec sa touche personnelle, faite de fermeté et de rigueur - quand il démasque les mensonges propagés par l’adversaire -, mais aussi d’humour et de joie de vivre.
Le maloya final a été au diapason de la soirée, une soirée exceptionnelle à dix jours d’un vote historique.

 A.D. 


Kanalreunion.com