Actualités

Lucet Langenier et Maurice Gironcel sont les 2 bâtisseurs de Sainte-Suzanne moderne dans laquelle vous vivez, aujourd’hui

Témoignages.re / 30 décembre 2011

En 1980, Sainte-Suzanne était une commune très en retard : les riches propriétaires avaient tout, la majorité de la population n’avait presque rien. Il n’y avait pas d’eau, d’électricité, d’école, etc.

Les femmes lavaient le linge à la main, la cuisine était au bois, on charroyait de l’eau. Les enfants allaient à l’école à pieds, le lycée était à Saint-Benoît et Saint-Denis. Il n’y avait pas de bibliothèque. Les commerces modernes étaient à Saint-André et Saint-Denis.

Vous pouvez mesurer le chemin parcouru, en si peu de temps !

Le PCR a demandé à Lucet Langenier, un Portois, de se mettre au service de la section communiste de Sainte-Suzanne. Il a été élu.

En 1983, Lucet demande à Maurice Gironcel de venir à ses côtés.

Cette ville moderne dans laquelle vous vivez désormais, c’est l’œuvre de nos 2 bâtisseurs.

L’exemple des luttes passées

1989 : Maurice Gironcel refuse de prendre la place de Lucet Langenier

En 1989, le pouvoir manœuvre pour faire perdre les communistes à Sainte-Suzanne. Il décide de rendre Lucet Langenier inéligible, en lui refusant une attestation d’impôt. Ce qui fait courir un risque : refus de la liste par la préfecture.
Quelques jours avant le dépôt de la liste, certains ont voulu régler cette question en demandant à Maurice Gironcel, compagnon de lutte de Lucet de le remplacer en tête d’une liste sans Lucet Langenier. Mais fidèle à la parole donnée et solidaire de l’injustice administrative, il a refusé.
La liste a donc été déposée avec Lucet en tête. La préfecture a bien évidemment refusé. Le tribunal a déclaré la liste illégale. Il n’y avait plus qu’une liste de droite. Mais le peuple a voté avec des bulletins officieux. Et, c’est la liste conduite par Lucet Langenier qui est arrivée largement en tête. Un débat fut engagé sur la légitimité et la légalité. De nouvelles élections ont été convoquées peu de temps après, avec cette fois-ci des bulletins officiels "Lucet Langenier" dans les bureaux de vote. Le pouvoir avait perdu la bataille et le peuple avait gagné, car les communistes ont respecté la parole donnée et ont été solidaires de leur camarade visé par l’injustice.
Depuis le départ de Maurice Gironcel de la Mairie

En 2 ans, ils se sont chamaillés au lieu de continuer

le programme préparé par Maurice Gironcel, en 2008

Durant ces 2 dernières années, l’équipe soudée laissée par Maurice s’est déchirée au grand jour. Le personnel communal n’a plus de direction. Les uns sont montés contre les autres. Qui étaient à la manœuvre ? Daniel Alamélou voulait pousser Yolande Pausé dehors, notamment au lendemain de l’élection du Conseil général.

Il a contacté des conseillers pour ne pas aller siéger au Conseil municipal et organisé un non-quorum pour faire tomber Yolande Pausé. Il a échoué, car mis au courant, Maurice Gironcel a contacté les conseillers pour qu’ils aillent à ce Conseil municipal.

L’embauche d’un directeur de cabinet, les problèmes du personnel ont été utilisés pour affaiblir le maire en place. Les employés qui bloquaient la Mairie étaient avec qui ?

Cette situation paralysait le service à la population. Les enfants des écoles n’étaient plus servis. Les retards se sont accumulés. Au final, la maire et son premier adjoint présentent chacun une liste ! Voilà pourquoi ils sont divisés, cela n’a rien à voir avec Maurice Gironcel.

« Le respect de la parole donnée » a fait éclater la vérité

Quand Maurice Gironcel et le PCR leur demandent de respecter leur engagement public, c’est la panique !

Acte 1 : ils décident de trahir leur serment public.

Acte 2 : ils veulent tous être maires ! C’est faux de croire qu’ils sont contre Maurice. Ils ont installé la division entre eux ! Posez-leur la question : quelles différences entre vous ?

Le 29 janvier, aidez Maurice Gironcel pour remettre de l’ordre dans votre commune. Son expérience et la solidarité de son Parti sont des garanties solides depuis 3 décennies.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • daniel alamellou a depuis toujours divisé tout le monde .ce monsieur fait peur. (...)la gréve des employés communaux et il a rejeté la faute sur Maurice et Yolande l’ a cru. si ce monsieur est maire ce sera la dictature. IL n’était qu’un petit (...) quand les gens ont arrachés la commune , il ne peut se valoir porter la continuité de Langenier. GIRONCEL EST UN HOMME D’ HONNEUR, N’AYANT JAMAIS RENIE SA PAROLE QUAND Langenier s’ est trouvé en difficulté

    courage nous nous l’est là avec ou

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com