Actualités

LUEUR D’ESPOIR ?

Geoffroy Géraud-Legros / 19 octobre 2012

Nous l’avions demandée, nous l’avons obtenue : une grande conférence économique et sociale se tiendra dans une semaine, sur le sol réunionnais. L’occasion, pour les participants, de « mettre sur la table », selon la formule consacrée, les problèmes de notre île. Mais de ce grand déballage, on attend qu’il soit un moyen et non une fin. Car, comme le faisait remarquer un camarade lors d’une récente assemblée de la Reconstruction, les constats ont tellement été répétés, jusqu’à prendre des airs de litanie, que personne ne peut plus les ignorer. Près de 50% de la population au-dessous du seuil de pauvreté ; plus de 35% de chômeurs, et 60% des jeunes sans emploi ; 130.000 illettrés, 25.000 demandes de logement en souffrance, et d’immenses problèmes à régler dans les transports, la vie chère, la justice des revenus. Des indicateurs que les pouvoirs publics ont cessé de faire semblant d’ignorer… pour faire semblant de leur apporter des solutions. C’est, en tout cas, à cet exercice que se sont livrés le précédent locataire de l’Elysée et son équipe, lors des Etats-généraux de l’Outremer et du Conseil interministériel de l’Outremer (CIOM), tenu à l’Elysée à grand renfort de promesses le 9 Février 2009. Les Réunionnais avaient vu venir l’entourloupe, en boudant les réunions publiques des Etats généraux.

Ils avaient bien raison de n’accorder aucune confiance à Nicolas Sarkozy, qui a au cours des années suivantes renié ses engagements et fait le contraire de ce qu’il disait. Le changement est annoncé comme une ère de la normalité retrouvée. Souhaitons donc, avec force, qu’un dialogue normal s’instaure enfin, pour aboutir à des réalisations concrètes et à des solutions durables. Dans ce but, le Parti communiste réunionnais va, une fois encore, formuler ses propositions ; encore une fois, il sera le seul à apporter un plan général contre la crise, et non des mesurettes, qui s’avèrent parfois pires que le mal. Mais la vraie lueur d’espoir apparaîtra lorsque le peuple se sera emparé de ce projet. Pour le faire partager, le PCR s’engage. Dès cette semaine, trois meetings seront consacrés à la conférence du 26. Et après ? Les communistes réunionnais ne lâcheront rien.

 Geoffroy Géraud Legros 


Kanalreunion.com