Actualités

Lutte contre l’illettrisme : grande cause réunionnaise Pour une Réunion nouvelle

Contre l’exclusion culturelle

Témoignages.re / 28 novembre 2015

Lors de sa dernière conférence de presse mardi dernier à Sainte-Suzanne, Pour une Réunion nouvelle avait donné un coup de projecteur sur la lutte contre l’illettrisme, moyen de faire reculer l’exclusion culturelle. Hier au Tampon, Patrick Lebreton a présenté les propositions de l’Union PCR-Progrès-PRG-MRC-Société civile sur ces questions.

JPEG - 17.8 ko

Au cours des 5 dernières années, la politique culturelle de la Région a subi un coup d’arrêt. Pour y remédier Pour une Réunion nouvelle fait une série de propositions.

C’est tout d’abord la création d’un CFA dédié à la formation des métiers de la culture et numérique. C’est ensuite la diversification et la démocratisation des enseignements du Conservatoire à Rayonnement Régional et du Centre Dramatique Régional. Patrick Lebreton souhaite aussi développer la mobilité culturelle dans l’Océan indien.

La tête de liste de Pour une Réunion nouvelle propose de travailler avec l’Education nationale pour élaborer des outils pédagogiques pour valoriser le patrimoine culturel réunionnais. Il mettra également en place un Schéma Régional de Promotion et developpement du créole.

Ces mesures s’accompagneront d’un grand Plan de réhabilitation des lieux de mémoire de La Réunion.

Mobilisation contre l’illettrisme

À La Réunion, 116.000 personnes environ sont touchées par l’illettrisme. À grand renfort de communication, la Région Réunion a mis en place des Cases à lire. Les millions dépensés n’ont pas fait baisser le nombre d’illettrés, indique Pour une Réunion nouvelle. Patrick Lebreton propose donc une autre politique dans ce domaine. Il s’agit tout d’abord de faire de la lutte contre l’illettrisme une grande cause réunionnaise.
Une fois cet objectif fixé, découle un plan d’envergure avec la prise en compte de notre identité créole (langue, culture, histoire et géographie) en milieu scolaire.

De nouveaux outils seront mis en place. Ce sera la création d’un comité de pilotage unique constitué des acteurs de terrain, d’un groupe de pilotage chargé de la mise en œuvre opérationnelle du programme et de son suivi, et d’un vaste de plan de professionnalisation des acteurs associatifs de terrain.


Kanalreunion.com