Actualités

Lutter contre l’exclusion provoquée par l’illettrisme

Propositions de Pour une Réunion nouvelle

Témoignages.re / 25 novembre 2015

Michèle Caniguy est intervenue sur l’exclusion culturelle, avec la lutte contre l’illettrisme.

JPEG - 65.8 ko

La conseillère départementale a insisté sur l’importance de la prise en compte de la langue maternelle dans l’apprentissage de la lecture. Cela figure en particulier dans la Déclaration de Cayenne de 2011, lors des États généraux du multilinguisme dans l’outre-mer.

Mais Didier Robert, sénateur et président de Région, a voté contre la ratification de la Charte européenne des langues régionales.

C’est une erreur pour ceux qui subissent des problèmes d’illettrisme.
Michèle Caniguy souligne la difficulté d’apprendre à lire sans prise en compte de la langue maternelle. « Tous les linguistes disent que cette prise en compte est très progressiste ».

« On fait des Cases à lire mais la méthode n’est pas bonne », poursuit-elle, « on condamne les Réunionnais à l’exclusion ».

MP3 - 1.3 Mo
Michèle Caniguy


Kanalreunion.com