Actualités

« Malgré ses innovations dans les promesses électorales, le désespoir gagne le candidat de la mairie : la victoire lui échappe à notre profit »

Rassembler pour se renforcer

Témoignages.re / 16 mars 2015

Irénée Ajaguin-Soleyen et Céline Charolais-Hoarau, candidats de Se Rassembler pour se renforcer dans le 2e canton de Saint-Paul, réagissent aux méthodes clientélistes utilisées par les candidats de la mairie de Saint-Paul et soulignent le ras-le-bol de la population devant de tels procédés.

JPEG - 52 ko
Claudia Laup (suppléante), Iréné Ajaguin (titulaire), Céline Charolais-Hoarau (titulaire) et Philippe Yée-Chong-Tchi-Kan (suppléant) : l’union des Réunionnais en marche dans le 1er canton de Saint-Paul.

Les candidats de la mairie de Saint-Paul aux élections départementales du 22 mars 2015 font campagne dans une ambiance particulièrement morose. Celui du 2e nouveau canton manque cruellement de sérénité. A telle enseigne qu’il a réclamé, et obtenu du maire, la levée des délégations de son ami, accusé de lui priver des voix qui pourraient lui faire défaut face à notre candidature montante.

Nous étions, malheureusement, habitués au débauchage des militants par des contrats aidés de courte durée, aux pressions exercées sur des familles défavorisées pour empêcher la tenue de réunions-cafés, aux promesses démagogiques pour s’attirer les faveurs de l’électeur démuni. Nous avons découvert l’expulsion d’un candidat de son siège de campagne pour prendre sa place. Nous découvrons avec stupéfaction la signature de “contrats” avant les élections, pour une embauche “après les élections”. Pourquoi ne pas avoir employé une telle énergie et une telle imagination pour résoudre les problèmes quotidiens des citoyens durant les 14 dernières années ?

Les employés communaux et les Saint-Paulois qui sollicitent une aide au CCAS ou un emploi à la mairie sont sommés de suivre assidument les réunions publiques ; ils sont mis en demeure d’organiser des réunions-cafés ou d’en refuser aux autres candidats. Mais ils ne sont plus dupes. Les messages discrets qu’ils nous transmettent témoignent de leur ras-le-bol de telles pratiques. Finalement, ils font preuve d’une maturité électorale exceptionnelle : ce qu’ils ne peuvent dire ouvertement sous peine de représailles, ils l’exprimeront très clairement dans le secret de l’isoloir, le 22 mars.

Nous remercions les électrices et les électeurs du 2e nouveau canton de Saint-Paul du discernement dont ils font preuve en nous accordant de plus en plus nombreux leur confiance et leur soutien. Dès le soir du 22 mars, la pire crainte du candidat de la mairie peut devenir réalité : La victoire du binôme Ajaguin-Charolais, dès le premier tour.

“Rassembler pour se renforcer,
 Alon soubat ansanmb !”


Kanalreunion.com