Actualités

Manifeste pour la Reconstruction du PCR
« La Réunion nout péi, le PCR nout Parti »

Document adopté à l’unanimité

Témoignages.re / 1er octobre 2012

JPEG - 35.8 ko
L’Assemblée extraordinaire du PCR s’est prononcée pour la tenue du 8e Congrès du PCR, en mars 2013.

• Les fondements idéologiques du Parti

Pour le Parti Communiste Réunionnais, il existe un peuple réunionnais, avec son pays (La Réunion), son identité, son histoire, sa langue, sa culture, dont il convient d’assurer la défense et l’épanouissement.

En 1982, Paul Vergès s’adressait ainsi au Premier ministre Pierre Mauroy, lors de sa visite au Port : « Terre métisse, île bilingue, lieu de rencontre de trois continents, enrichie de toutes les richesses venus de France, d’Afrique, de Madagascar et d’Asie, La Réunion veut être elle-même car ce n’est pas en se niant par un mimétisme dérisoire mais en affirmant sa singularité qu’elle s’assume et enrichit notre communauté »

Ce peuple a le droit et le devoir d’assurer son avenir en dirigeant son pays, au nom des principes de la démocratie et de la liberté.

Et en 1979, lors de la campagne des élections européennes à La Réunion, Paul Vergès déclarait également : « Nous voulons en finir avec la situation coloniale de notre pays ; nous voulons en finir avec le sous-développement ; nous partons des données historiques de La Réunion et nous voulons à tout prix que l’aspiration à la Dignité et à la Responsabilité de la direction de notre pays se concilie avec notre volonté de rester dans la République française … ».

C’est la raison pour laquelle le Parti Communiste Réunionnais, à sa naissance, a revendiqué ce droit dans le cadre de la République française.

La prochaine étape de la décentralisation promise par le pouvoir actuel ouvre des perspectives nouvelles pour des compétences et moyens accrus attribués aux représentants du peuple réunionnais.

Et, François Hollande a déclaré le 1er avril 2012, à Saint-Louis : « Je ne crains pas, au nom de la République, qu’un territoire comme le vôtre veuille déterminer son avenir. Vous cherchez, vous, à définir votre avenir ... Vous le pouvez dans le cadre de la République, telle que je la conçois ».

Le PCR est un parti profondément réunionnais. C’est un parti qui rassemble les communistes de La Réunion, parce que les communistes ont pour idéal de faire triompher la justice, l’égalité et la liberté, donc le bien commun. Ce combat est d’autant plus nécessaire que la société post-coloniale réunionnaise, issue des périodes successives de l’esclavage, de l’engagisme, de la colonisation et de l’assimilation, est traversée par des inégalités criantes et des injustices inacceptables.

Depuis sa création, militantes et militants, avec les dirigeants –es du Parti à leur tête, se sont battus inlassablement, parfois au prix de leur vie, contre les injustices et les atteintes aux libertés, pour la défense de ces valeurs fondamentales de dignité, d’égalité et de progrès.

Grâce à ces combats, des avancées incontestables ont été obtenues dans les domaines du culturel, du social, de l’économie etc…

Le Parti Communiste Réunionnais s’est associé et solidarisé avec toutes les forces qui se battent – à La Réunion comme dans le monde entier – pour le triomphe de ces valeurs.

Aujourd’hui, cette solidarité réunionnaise et internationale est plus que jamais nécessaire pour mettre en échec (et lui trouver une alternative) un système (capitaliste - néolibéral) qui impose un modèle de développement exploitant les peuples et leurs richesses, provoquant des guerres, des famines, aggravant les inégalités, menaçant de détruire la planète et l’espèce humaine elle-même à plus ou moins brève échéance.

L’accélération conjuguée des phénomènes de la progression démographique, de la mondialisation des échanges sous la dictature du marché et de la finance ainsi que les changements climatiques à l’échelle planétaire remettent en cause tous les équilibres.

La construction d’un développement durable tournant le dos au mode d’exploitation capitaliste caractérisant le système mondial actuel est la condition de la survie de l’humanité. C’est cette aspiration que portent les communistes au 21ème siècle.

JPEG - 37.6 ko
Le rappel du principe du versement au Parti des indemnités des élus a été chaleureusement applaudi par tous les délégués.

• Le fonctionnement du parti, ses principes et valeurs

Ce sont les bases fondamentales sur lesquelles a été construit le PCR. Il est essentiel, au moment où nous reconstruisons notre organisation, de réaffirmer ces fondements de manière à rassembler dans un même parti toutes celles et ceux qui partagent ces valeurs et qui ont la volonté de les faire aboutir.

L’appartenance au parti permet de mutualiser les efforts et de rendre le combat plus efficace. L’existence et la vie d’un parti supposent, outre le partage d’un même objectif, une organisation efficace, sur la base de règles établies collectivement et appliquées collectivement.

Dans cet esprit, la défense et le rayonnement des outils de communication du Parti, notamment le journal "Témoignages" doit mobiliser tous les militantes et militants.

Des règles de fonctionnement doivent être adoptées, des instances désignées démocratiquement permettant à tous les membres du parti d’échanger librement et de débattre respectueusement. Des instances décisionnelles et d’exécution doivent être mises en place. Le dialogue constant entre les camarades et tous les adhérents doit être assuré.

Pour ce faire, l’organisation du Parti doit reposer sur l’existence et la vie de Cellules à créer dans toute l’île. Il s’agit d’organiser les échanges permanents, non seulement des dirigeants vers la base, mais aussi de la base vers les dirigeants : c’est cela le « centralisme démocratique ».

Grâce à des comportements liés à ces principes, le bon fonctionnement de ces instances doit permettre la cohésion et le bon exercice du centralisme démocratique, qui ne doit étouffer aucune expression, mais au contraire permettre le renforcement constant du parti.

Ce qui doit prévaloir dans la pratique militante, interne et externe, est le souci du respect mutuel, le souci de la solidarité et de la fraternité, le respect de son organisation, l’assiduité aux réunions, la responsabilité dans l’exercice des missions confiées.

Le contrôle des tâches est aussi une vertu garantissant l’efficacité de l’action, les responsabilités sont collectives et individuelles, sans oublier la fidélité à des valeurs, la discipline face aux règles établies en commun, le refus de tout dogmatisme, la culture de l’auto-critique et enfin le désintéressement personnel : « Servir et non se servir ».

Ces principes trouvent leur application notamment dans le respect des règles concernant le versement des indemnités par les élu(e)s du Parti, du non-cumul des mandats, la parité et la place faite aux jeunes dans la solidarité inter-générationnelle. C’est le respect et l’application de ces principes qui entraînent le climat de confiance nécessaire entre tous les camarades. Le Parti est au service du peuple réunionnais.

• Le projet pour l’immédiat et l’avenir

Les valeurs portées par le PCR – justice, égalité et liberté – doivent se décliner dans la pratique quotidienne du parti, ce qui nécessite que le parti réponde aux exigences d’aujourd’hui du peuple réunionnais.

Ces réponses doivent d’ailleurs s’inscrire dans des perspectives d’avenir. C’est pourquoi le Parti Communiste Réunionnais a toujours été à l’avant-garde d’élaborations de solutions pour le développement durable du pays (voir ses publications depuis 1975 : « Plan de survie », « Autonomie », « Egalité et développement », « Pacte pour un développement solidaire », « Nouveau contrat social » …).

Au moment où un nouveau pouvoir est installé en France depuis juin dernier, et dont le principal responsable, le Président de la République, s’est publiquement prononcé pour les grandes orientations immédiates et pour l’avenir contenues dans notre projet, il convient de tout faire pour faire aboutir des solutions afin de réaliser le profond changement qu’attendent les Réunionnais.

Cela suppose une connaissance concrète de la situation concrète de La Réunion et dans le monde, ainsi que de son évolution, marquées par une crise sans précédent et multiforme.

Dans l’immédiat, les propositions que nous formulons sont contenues dans le « Pacte de développement durable, solidaire et responsable » adopté par le Parti le 19 février 2012 à Sainte-Suzanne pour un vrai changement.

Prenant en compte l’évolution du contexte politique, économique et social et notamment l’aggravation de la crise, nous avons approfondi ce projet, notamment dans le domaine de la gouvernance, de la politique des revenus et du coût de la vie, comme cela a été exposé à l’Assemblée Extraordinaire du 30 septembre 2012.

• Décisions

C’est sur ces bases que le Parti doit se reconstruire et qu’une campagne d’adhésions doit être menée.

Depuis le 23 juin, date de la mise en place des instances pour la reconstruction (le Conseil de la Reconstruction et sa Direction Collégiale), beaucoup de travail a été accompli dans ce sens, dont notamment le contenu de ce manifeste après de larges concertations entre les adhérents –es et les travaux en commissions.

Il convient de le poursuivre pour que le Parti soit effectivement reconstruit. C’est la raison pour laquelle il est décidé de continuer l’effort de reconstruction encore pendant 6 mois jusqu’à la tenue du Congrès de la Reconstruction en Mars 2013.

Ce 8ème Congrès du Parti Communiste Réunionnais définira sa ligne politique, sa stratégie de rassemblement, sa stratégie d’alliances électorales, il définira aussi ses statuts et son règlement intérieur, mettra en place ses instances de décisions et d’exécutions et enfin désignera ses nouvelles dirigeantes et nouveaux dirigeants.

• Conclusions

L’histoire depuis plus de 50 ans a montré que notre parti a toujours été un moteur du rassemblement des forces de progrès et du changement à chaque étape des luttes de notre peuple.

De même, l’histoire de notre parti a montré que dans les grandes causes et batailles des forces de progrès et de libération dans le monde, le parti a souvent apporté une contribution appréciée et écoutée, notamment par la voix de Paul Vergès.

Il faut que le PCR assume plus que jamais par son action, son rayonnement et ses responsabilités à La Réunion, dans l’Océan Indien et dans le monde, pour pouvoir apporter sa contribution à l’émancipation du peuple réunionnais et aux combats solidaires de tous les peuples du monde.

Manifeste Adopté à l’unanimité

lors de l’Assemblée Générale Extraordinaire.

Pour le Conseil de la Reconstruction

Transmis par Elie HOARAU – Secrétaire Général du PCR

La Rivière, le 30 septembre 2012

JPEG - 39.2 ko
Le Manifeste rend hommage à tous ceux qui ont lutté et qui luttent encore. Plusieurs de nos aînés étaient présents hier : Denis Irouva, ancien responsable de la section de Saint-Denis et militant syndical…
JPEG - 15.5 ko
… Bruny Payet, ancien secrétaire général de la CGTR …
JPEG - 15.3 ko
… et Guy Ethève, ancien maire de Saint-Louis.


Kanalreunion.com