Actualités

Margie Sudre attaque la surrémunération des fonctionnaires

Avec la démolition des chantiers par Didier Robert, la démolition sociale par Margie Sudre

Manuel Marchal / 9 septembre 2010

Moins de 15 jours après les propos rassurants de deux ministres affirmant que la surrémunération n’est pas menacée, c’est la présidente nommée par le gouvernement au Conseil supérieur de la commande publique qui vient confirmer toutes les craintes. Margie Sudre s’est livrée à une attaque en règle contre la surrémunération, et a même justifié que les sommes versées doivent rester à Paris. Membre du bureau politique de l’UMP, Didier Robert reste toujours silencieux sur cette question.

Le 17 août dernier, Luc Chatel, porte-parole du gouvernement et ministre de l’Éducation, était en visite dans notre île. Interroger sur le devenir de la surrémunération, le porte-parole du gouvernement a dit que cette question n’est pas à l’ordre du jour. Une semaine plus tard, le 24 août, c’est Georges Tron, secrétaire d’État chargé de la Fonction publique, qui a donné son point de vue sur cette question. Georges Tron avait affirmé que le gouvernement n’avait pas de projet allant dans le sens de la remise en cause de la surrémunération.
À chaque fois, "Témoignages" avait mis en garde face à ces effets d’annonce. Car chacun sait qu’à Paris, à chaque discussion du Budget, des parlementaires UMP menés par Jean Arthuis au Sénat et Pierre Méhaignerie à l’Assemblée nationale ne cessent de faire campagne pour la fin des primes de vie chère versées aux fonctionnaires outre-mer. Cette agitation perpétuelle a déjà obtenu la fin de la majoration versée aux retraités de la fonction publique d’État à La Réunion. Et fort opportunément pour les détracteurs de la surrémunération, une étude de l’INSEE est venue constater un différentiel de prix entre la France et les DOM inférieur à la prime de vie chère. Donc plus les membres du gouvernement disent qu’il n’est pas question de toucher à la surrémunération des fonctionnaires, plus ces déclarations sont inquiétantes quant à la pérennité de ce dispositif. C’est d’ailleurs ce que Margie Sudre a démontré clairement hier au micro de RFO-Radio, moins de deux semaines après les annonces rassurantes.

L’argent doit rester à Paris

Hier, Margie Sudre a confirmé que la remise en cause de la surrémunération est bien à l’ordre du jour. L’ex-secrétaire d’État était en effet l’invitée de la matinale de Radio Réunion au titre de sa nouvelle fonction. Elle vient d’être nommée par le gouvernement présidente du Conseil supérieur de la commande publique à La Réunion.
C’est donc à ce titre qu’elle s’est exprimée, et elle a clairement remis en cause la surrémunération.
Selon elle, l’index de correction faisant passer la prime de vie chère de 35 à 53% n’a plus de raison d’être depuis longtemps, car cet index est basé sur la conversion franc CFA vers franc français, et le franc CFA n’existe plus.
Margie Sudre pousse ensuite plus loin le raisonnement, justifiant le fait que les sommes économisées par l’État dans l’arrêt du versement de la surrémunération doivent rester en France, comme cela a été le cas lors de la suppression de la prime d’éloignement. Car selon la présidente nommée par le gouvernement, rien ne permet de dire que la prime de vie chère est dépensée à La Réunion.

Le silence de Didier Robert

Dans le communiqué annonçant la nomination de Margie Sudre à la présidence du Conseil supérieur de la commande publique à La Réunion, le gouvernement avait précisé que c’est « une personnalité réunionnaise incontestable (…), ancienne ministre ». C’est donc quelqu’un qui, aux yeux de Paris, fait figure de référence, qui se prononce pour la fin de la surrémunération. Radio Réunion ne s’y est d’ailleurs pas trompé, annonçant dans son journal de midi : « Margie Sudre attaque la surrémunération ».
L’ancienne conseillère régionale vient donc rejoindre le camp des démolisseurs, aux côtés de ceux qui font campagne pour la suppression de la surrémunération à Paris. Le silence de Didier Robert sur cette question est d’ailleurs révélateur. Membre du bureau politique de l’UMP, le parti de Margie Sudre et du gouvernement, le président de la Région n’a pas fait part de son désaccord sur les propos tenus. Cela veut donc bien dire que l’UMP déploie une stratégie de démolition à plusieurs niveaux dans notre pays : Didier Robert est le démolisseur des grands chantiers et de l’emploi, tandis que Margie Sudre est chargée de démolir le social en commençant par annoncer l’attaque contre la surrémunération.
Au lendemain d’une intense mobilisation contre la politique du gouvernement, ces déclarations sont loin de désamorcer la crise. Elles ne pourront qu’amplifier la mobilisation contre la casse sociale et la casse des grands travaux.

Manuel Marchal 


La hauteur de vue…

Dès le début de son interview sur Radio-Réunion, Margie Sudre a annoncé un scoop. Le Conseil supérieur de la commande publique deviendra le Haut conseil de la commande publique, car il faut adopter une hauteur de vue, a-t-elle dit en substance.
Justement, la nouvelle présidente n’a pu s’empêcher de faire baisser le niveau du débat en s’exprimant sur le tram-train. D’après elle, le chantier n’aurait pas commencé avant plusieurs années. De deux choses l’une : soit Margie Sudre a fait étalage de toute son ignorance du dossier, soit elle s’est livrée à une attaque bien basse.
Car le tram-train est un partenariat public-privé, donc les fonds sont déjà là pour démarrer le chantier tout de suite. Plusieurs infrastructures inscrites dans le chantier du tram-train ont déjà été réalisées : axe mixte, nouveau pont de la rivière des Pluies… et quant à la première phase prévue entre Sainte-Marie et Saint-Paul, tout devait démarrer cette année.
Une présidente d’un Haut conseil de la commande publique ignorante de la procédure du partenariat public-privé, est-ce possible ?



Un message, un commentaire ?



Messages






  • La sur-rémunération est un système obsolète…
    il est injuste , car seuls certains citoyens se voient compenser la vie chère , alors que d’autres, en particuliers les plus bas revenus , Smicards , retraités du privé , chômeurs , en souffrent au quotidien sans aucune compensation..
    Ellle est inéfficace économiquement car une part de cet argent termine thésaurisé , soit dans l’immobilier , faisant monter les prix au passage, soit dans des plans d’assurance-vie..De plus , il semble que cette sur-rém contribue à faire monter les prix dans les magasins car les commerçants sachant que » certains « peuvent payer profitent.
    Il serait plus judicieux , sur la base d’un indice de différentiel de coût de la vie Run/Métropole fiable et approuvé par un grand nombre , et en renforçant en parallèle le contrôle des prix , surtout à l’import , de répartir cette enveloppe plus équitablement dans la population , afin de relancer la consommation, sans pénaliser les entreprises par des hausses de salaires qu’elles ne peuvent se permettre dans leur grande majorité , vu la situation actuelle.
    Si un tel dispositif amenait à réduire progressivement la sur-rèm des fonctionnaires il faudrait impérativement » boucler » le nouveau dispositif pour que l’Etat n’en profite pas pour réaliser des économies à bon compte..
    Une autre piste me parait interressante , que la sur-rèm ne soit plus calculée en pourcentage , mais soit ou plafonnée, ou bien un montant fixe, égal pour tous.

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • Les fonctionnaires ont droit à la surémunération car c’est un principe. C’est un principe d’égalité, car les fonctionnaires réunionnais ont le droit d’avoir le même salaire que les fonctionnaires qui sont mutés ici. Les fonctionnaires ont lutté pour faire respecter ce principe, il ne doit pas être attaqué.

      à Mayotte, tous les fonctionnaires n’ont pas la surémunération et pourtant la vie est aussi chère qu’à la Réunion. Il y a d’autres moyens de faire baisser les prix que s’en prendre aux fonctionnaires.

      l’UMP a déjà supprimé 100000 postes de fonctionnaire, l’UMP est contre les fonctionnaires, et c’est pour ça que Margie Sudre est contre la surémunération.

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • c’était quoi déjà avant le boulot de margie, avant d’embrasser la carrière politique ...?

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • il serait bon que magie se taise, les réunionnais n’en veulent plus d’elle, elle à réussie à avoir un poste grace à ces "copains" de l’ump, et surtout qu’elle dise aussi avec combien d’euros elle vit par mois elle !

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Quel est selon vous le moyen de baisser les prix ?Vite une réponse !

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com