Actualités

Martinique : le sous-préfet à la Cohésion sociale est une Martiniquaise

Application d’une mesure du Conseil interministériel de l’Outre-mer

Témoignages.re / 27 avril 2010

“Dom-Hebdo” indique que le premier sous-préfet à la Cohésion sociale en poste à la Martinique est une Martiniquaise de 36 ans, Sandrine Michalon. Rappelons que le président de la République avait affirmé la nécessité d’assurer la promotion des originaires chez les haut-fonctionnaires qui administrent les territoires ultramarins.

C’était une des mesures arrêtées le 6 novembre dernier à l’issue du premier Conseil interministériel de l’Outre-mer (CIOM). Le chef de l’Etat avait indiqué vouloir, au nom de l’égalité des chances, réduire de moitié le phénomène de l’illettrisme en Outre-mer en proposant un plan de lutte contre l’illettrisme « de très grande ambition ».
Pour en assurer le suivi sur le terrain, il avait évoqué la nomination de « sous-préfets à la Cohésion sociale et à la Jeunesse ». En outre, Nicolas Sarkozy avait fait part de sa volonté de favoriser l’affectation des cadres ultramarins en Outre-mer, à compétence égale.
C’est chose faite avec la nomination de Sandrine Michalon pour la Martinique en tous cas, puisque cette Martiniquaise de 36 ans, ancienne élève de Saint-Cyr, figure parmi les cinq sous-préfets délégués à la Cohésion sociale et à Jeunesse en Outre-mer. Sandrine Michalon aura l’avantage d’évoluer dans un milieu socioculturel qu’elle connaît bien puisqu’elle y a grandi. D’ores et déjà, une rencontre est programmée avec sa ministre de tutelle, Marie-Luce Penchard qui, désormais, a la haute main sur les nominations des hauts fonctionnaires en Outre-mer.


Kanalreunion.com