Actualités

Maurice Gironcel : « Des élections d’une extrême importance »

Intervention du secrétaire général du Parti communiste réunionnaise

Témoignages.re / 9 novembre 2015

Secrétaire général du Parti communiste réunionnais, Maurice Gironcel sera troisième sur la liste Pour une Réunion nouvelle conduite par Patrick Lebreton. Il sera donc le communiste situé le plus haut. Hier à la salle Candin, il a pris la parole au nom du PCR.

JPEG - 53.1 ko
Maurice Gironcel, secrétaire général du PCR.

Hier après l’intervention de Patrick Lebreton, Maurice Gironcel a été invité le premier à s’exprimer. Aussitôt, la salle s’est mise debout pour applaudir le représentant du Parti communiste réunionnais à la tribune.

Maurice Gironcel a centré son intervention sur les enjeux de cette élection, et en particulier les rendez-vous qui attendent La Réunion au cours des 6 années à venir. Ce sont des échéances inévitables, qu’aucune élection ne peut empêcher. Et elles surviennent dans un contexte de chômage massif, de grande pauvreté et de manque de logements sociaux.

Rendez-vous incontournables

Au cours des régionales se tiendra la COP21, avec des conclusions en matière de lutte contre le changement climatique qui s’imposeront à La Réunion. Le premier semestre 2016 verra se dérouler le débat sur le projet de loi relatif à l’égalité réelle, 2017 verra la fin de la défiscalisation ainsi que celle du quota sucrier qui offrait jusqu’à présent un prix garanti à l’usinier : 18.000 emplois sont menacés. 2020 sera la date de la fin de la dérogation qui maintient l’octroi de mer, source essentielle de recettes pour les collectivités. Cela se superpose à un calendrier électoral : régionale dans 27 jours, présidentielle et législatives en 2017, municipales et intercommunales en 2020.
C’est pourquoi, « nou doi être acteurs de notre développement ! », souligne Maurice Gironcel.

Cela explique l’union durable PCR-Progrès pour 20 ans, afin de passer le cap de ces rendez-vous en construisant une Réunion nouvelle. Car « nous ne sommes pas sur un coup électoral, nous travaillons sur la durée. Il faudra bien 20 ans pour redresser toutes les erreurs commises ».

Importance de la COP21

Dans son intervention, le secrétaire général du PCR a accordé une grande place à la COP21. Si cette conférence est un échec, « alors ce sera la catastrophe pour le peuple des îles mais aussi la population des villes côtières ». Il rappelle la place de La Réunion dans ce combat, grâce au travail de Paul Vergès qui a fait voter à l’unanimité du Sénat et de l’Assemblée nationale une proposition de loi faisant de la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre une priorité nationale. Depuis 2001, Paul Vergès est président de l’Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique (ONERC). Cette institution remet chaque année un rapport au gouvernement.
Maurice Gironcel a alors dénoncé la conspiration du silence des médias à La Réunion autour de cette contribution réunionnaise à une cause mondiale.

« Pourquoi les médias donnent-ils la parole à des personnes extérieures pour parler de la COP21 ? Jusqu’à quand Paul Vergès sera-t-il interdit d’antenne pour éclairer les Réunionnais sur les enjeux de cette conférence de Paris ? Pourquoi maintient-on les Réunionnais dans l’ignorance ? »

Le secrétaire général du PCR constate que ces médias préfèrent détourner les regards de ce point essentiel et préfèrent mettre en avant le défilé des plénipotentiaires de Paris : après la visite de François Bayrou, président du Modem et soutien d’Alain Juppé à la présidentielle, c’est le tour de François Fillon, ex-Premier ministre et candidat aux primaires à droite, du président du MEDEF, et de la ministre des Outre-mer.

« La victoire au bout »

Ces faits rappellent l’impasse du système qui se voile la face. « Le régime politique et économique en vigueur depuis 70 ans n’est pas bon », ajoute Maurice Gironcel. Face à l’importance de ces enjeux, « nos engagements sont solides. Ils reposent sur un programme commun, une liste partagée et, surtout, un Comité de parrainage pour élaborer un projet réunionnais sur 20 ans ».

Et de conclure en soulignant la mobilisation sur le terrain : « la victoire sera au bout du travail d’explication que nous ferons partout, tous les jours et tout le monde ensemble ».


Kanalreunion.com