Actualités

Maurice Gironcel et Michèle Caniguy pour gagner dès dimanche

Conférence de presse de Ensemb’ pour de vraies solutions

Témoignages.re / 14 mars 2015

Evénement important de la campagne des départementales hier à la permanence de Maurice Gironcel et Michel Caniguy à Quartier-Français. Avec leurs remplaçants René Sotaca et Viviane Soune-Seyne, ils ont rencontré hier la presse en présence de nombreux militants. De Sainte-Suzanne à Petit Bazar en passant par Cambuston, le rassemblement s’amplifie autour des candidats de Ensemb’ pour de vraies solutions.

JPEG - 81.8 ko
Au milieu des militants : Maurice Gironcel, Michèle Caniguy, Viviane Soune-Seyne et René Sotaca.

Dans 8 jours, on vote pour les élections départementales à La Réunion. Quelques jours après l’ouverture officielle de la campagne, les candidats progressistes du canton 4 (Sainte-Suzanne, Cambuston, Petit-Bazar) avaient invité les journalistes à les rencontrer. Rendez-vous était donné à la permanence de Maurice Gironcel et Michèle Caniguy à Quartier Français. De nombreux militants avaient aussi répondu à l’appel.

Le canton 4 rassemble les anciens cantons de Sainte-Suzanne et de Cambuston, avec en plus le quartier de Petit-Bazar à Saint-André. Ce territoire était représenté par deux conseillers généraux. Deux conseillers départementaux vont leur succéder après le scrutin dont le premier tour est prévu le 22 mars. Un binôme a pris une longueur d’avance, c’est celui de Maurice Gironcel, maire de Sainte-Suzanne, et de Michèle Caniguy, conseillère générale sortante de Cambuston.

JPEG - 80.3 ko
Viviane Soune-Seyne, Michèle Caniguy, Maurice Gironcel et René Sotaca.

Au service de la population

Avec l’élection des conseillers départementaux, Sainte-Suzanne s’apprête à tourner la page Alamélou. Daniel Alamélou est le dernier conseiller général de Sainte-Suzanne, et son bilan n’est pas flatteur. Elu en 2011 en tant que candidat du PCR pour poursuivre le programme mis en œuvre par Maurice Gironcel, Daniel Alamélou a renié l’année suivante son engagement. Il est devenu un opposant municipal. Les dossiers de la commune relevant du Conseil général ont donc connu un coup d’arrêt. La commune de Sainte-Suzanne a ainsi pris les décisions nécessaires pour la construction d’un collège à Bagatelle et d’une nouvelle caserne de pompier à la Marine (mise à disposition des terrains, dimensionnement des réseaux et des routes), mais rien n’est encore sorti de terre. Cela fait 10 ans que Maurice Gironcel a lancé le projet du collège de Bagatelle, mais tout est gelé avec le conseiller général de Sainte-Suzanne.

Les travailleurs ont aussi lourdement payé le prix de cette politique d’opposition systématique. La population se souvient de la fermeture du GOUSSE qui employait 200 personnes, quelques mois après la défaite d’Alamélou aux municipales. Le but était de faire porter le chapeau à Maurice Gironcel, mais la population n’a pas été dupe.

Dans le prochain Conseil départemental, tous ces errements seront de l’histoire ancienne, avec des conseillers en phase avec les projets de la commune, qui se battront pour que les engagements en termes d’emplois soient respectés.
Il est donc clair qu’avec Maurice Gironcel au Conseil départemental, le collège de Bagatelle sera une réalité.

JPEG - 85.5 ko
A l’horizon des combats des militants : la victoire dès dimanche.

La victoire dès dimanche

Pour sa part, Michèle Caniguy a un bilan bien plus positif. Elle a réussi à mener à bien des projets attendus depuis longtemps par la population, comme la rénovation du collège de Cambuston. Elle compte poursuivre au Conseil départemental les chantiers initiés sous son mandat de conseillère générale.

Aux côtés des deux candidats, leurs remplaçants ont développé leurs compétences respectives. René Sotaca est responsable de Jeunesse Est. Il s’attache donc à renouer le fil entre les jeunes et les candidats qui veulent soutenir leur bataille. Dès mercredi, une rencontre aura lieu.

Viviane Soune-Seyne était pour sa part adjointe aux Affaires scolaires et à la Petite enfance de la mairie de Saint-André de 2008 à 2014. Avant d’être retraitée, elle était directrice d’école comme Michèle Caniguy. Elle apporte donc toute son expérience dans ce domaine.

Il reste 8 jours avant le scrutin du 22 mars. Les militants sont repartis gonflés à bloc de cette rencontre avec la presse, conscients qu’une victoire au premier tour se profile à l’horizon de leurs combats.


Kanalreunion.com