Actualités

Maurice Gironcel et Michèle Caniguy : une liste locale d’union de la gauche

Candidats aux départementales dans le canton Sainte-Suzanne/Cambuston-Petit Bazar (Saint-André)

Céline Tabou / 24 décembre 2014

Le maire de Sainte Suzanne, Maurice Gironcel et Michèle Caniguy, conseillère général sortante, ont présenté leur candidature à la prochaine élection départementale de mars 2015. Cette « élection est locale, l’accord est entre Michèle Caniguy et moi même », a assuré Maurice Gironcel.

JPEG - 36.6 ko
Michèle Caniguy, conseillère générale sortante, et Maurice Gironcel, maire de Sainte-Suzanne.

En présence de la section de Sainte Suzanne, représentée par son secrétaire Martial Turpin, et de celle de Saint André, par Jacky The Seng, les militants venus en nombre à cette annonce de candidature ont exprimé leur « enthousiasme de soutenir à Maurice Gironcel et Michèle Caniguy ».
Egalement présent, Alain Aquilimeba, conseiller municipal de l’opposition à la mairie de Saint André, a exprimé son soutien à cette liste, assurant qu’il était « heureux que dans cette élection, on retrouve une certaine cohérence. Celle-ci se traduit par le rapprochement avec Michèle Caniguy, pour mettre en avant les forces de progrès ». Il a tenu à assurer : « Je ne suis pas encarté, mais je suis dans un camp », celui « des forces du progrès ».

Un accord signé « en peu de temps »

Maurice Gironcel a précisé que « l’accord conclu dimanche a été signé à 12h32 », une précision importante pour ce dernier, car il y « a la volonté politique ». « Ce n’est pas seulement une unité de façade mais sur des projets, des orientations et des valeurs et des principes que l’on partage », a-t-il expliqué. Des « principes du PCR que je partage », a indiqué pour sa part Michèle Caniguy.
Cette dernière a mis en exergue sa position de « femme de gauche », assurant être sur « une liste d’union avec Maurice Gironcel, avec qui je partage des convictions de gauche ». Pour le candidat à l’élection départementale, « je veux être clair, je ne mettrais pas en avant mes responsabilités de co-secrétaire général du PCR, car c’est surtout une élection dans l’intérêt de la population et faire gagner notre canton ».
Pour la candidate sortante, « on est obligé d’être lucide et de prendre des décisions dans l’intérêt commun ». Parmi ces décisions, celle de s’allier sur le canton afin de « changer les choses » et « donner de l’espoir aux jeunes ». Un changement qui passe par une « politique volontariste destinée à donner des perspectives aux jeunes » à travers le développement des infrastructures, l’environnement et de l’aide à la personne.

JPEG - 40.4 ko
Présentation des titulaires de la liste en présence de représentants des sections communistes de Sainte-Suzanne et de Saint-André et d’autres militants de la région.

« Personne ne doit être exclu »

« Face à la réalité, nous avons la volonté commune de s’engager dans cette élection pour la population », qui sera au cœur du projet en préparation par les militants des sections de Sainte Suzanne et de Saint André, ainsi que les partisans de Michèle Caniguy. D’ailleurs, cette « union des forces de progrès » tient à élever le débat lors de ces élections. Dans un contexte économique et social difficile, les deux candidats mettent un poing d’honneur à présenter des propositions pour le développement de La Réunion.
« La situation sociale de La Réunion est qualifiée d’hors norme, parce que le développement de l’île est en panne », avec un chômage de masse, une extrême pauvreté et des inégalités croissantes, a indiqué Maurice Gironcel. Pour lui, « une nouvelle politique est nécessaire par la participation du plus grand nombre ». Ainsi « personne ne doit être exclu » dans la réalisation d’un projet de développement pour La Réunion et le canton 4 (Sainte Suzanne, Cambuston, Petit Bazar).
La démarche mise en place par Michèle Caniguy et Maurice Gironcel se veut “constructive” et dans « le respect de la parole donnée ». Raison pour lesquelles, « on doit être concentré à l’élaboration d’un projet concerté et à sa réalisation » sur le territoire. Les deux candidats ont prévu de présenter leurs remplaçants lors d’une prochaine conférence de presse, avant le meeting prévu en janvier.


Kanalreunion.com