Actualités

Maurice Gironcel : l’Union en marche vers la victoire

Intervention du secrétaire général du PCR

Témoignages.re / 23 novembre 2015

Hier à Saint-Joseph, Maurice Gironcel est intervenu au nom du Parti communiste réunionnais.

JPEG - 45.1 ko

Maurice Gironcel a tout d’abord rappelé le chemin parcouru depuis le 6 septembre, date de l’annonce de l’union PCR-Progrès à Grands-Bois. D’autres réunions se sont succédé : Sainte-Suzanne, Saint-Louis, Saint-Denis et hier Saint-Joseph, toutes des succès.

« L’Union des forces de progrès pour le développement et l’égalité est en marche », a affirmé Maurice Gironcel, « cet engagement très fort résonne dans le cœur de dizaines de milliers de Réunionnais comme une nouvelle voie, un nouvel espoir pour enfin sortir notre pays de la souffrance, de la misère et du mal développement ».

Cette union est saine et loyale, elle se construit sur le terrain, « tous ensemble avec chacun nos couleurs politiques, nos bannières que nous brandissons haut et fiers ».
Maurice Gironcel a rappelé les batailles à mener. C’est la filière canne et notre modèle agricole qui risque de disparaître. Ce sont les accords de partenariat économique, « conclus dans notre dos », qui menacent notre économie. C’est l’incertitude sur la défiscalisation qui finance les logements sociaux.

Tout cela, les autres candidats ne l’abordent pas, et « c’est en cela que notre liste offre les meilleures garanties pour sauver La Réunion » parce qu’elle dit la vérité, parce qu’elle est le rassemblement des forces de progrès PCR-Progrès-PRG-MRC-Société civile.

Le secrétaire général du PCR a ensuite rappelé les promesses non tenues de Didier Robert, ainsi que les 5 années perdues pour le développement à cause de l’arrêt des grands chantiers, dont le tram-train. Il a appelé à la mobilisation contre la transformation de la NRL en banqueroute du littoral, avec aussi en ligne de mire la promesse d’un péage à Saint-Denis.

Pour redonner l’espoir, « il faut rompre avec les systèmes qui nous conduisent à l’échec. C’est ce que propose Pour une Réunion nouvelle avec la remise en cause de l’économie de comptoir, des élus qui seront force de proposition dans l’océan Indien, l’ouverture du ciel réunionnais. Le secrétaire général du PCR a aussi cité la création de deux grands services dans l’environnement et l’aide à la personne, le développement du transport en commun en site propre. Le but est de consolider les emplois existants, ouvrir de nouvelles filières et « faire preuve de détermination et de responsabilité en proposant la relance du train ».

Pour une Réunion nouvelle, « c’est un projet pour tous les Réunionnais, pour répondre à l’urgence sociale et mettre notre pays sur les rails du développement durable et solidaire ». C’est « le social et l’économie ensemble ».
Et de conclure : « nous devons maintenant redoubler d’efforts pour franchir la ligne d’arrivée le 6 décembre prochain, 15 jours de campagne, 15 jours de terrain, 15 jours de porte à porte, 15 jours pour gagner »



Un message, un commentaire ?



Messages






  • L ’union de la Réunion pour refuser le chomage, la pauvreté, les injustices subit du fait des situations dominantes, l’union de toutes les personnes sensibilisées à ces causes et desireuses d’y metre fin peut ouvrir une nouvelle ére à notre péi. Oui en choisissant courageusement le chemin de l’Humanisme, de l’égalité des chances, du refus de la pauvreté, d’un développement économique respectueux du progrés social, où l’Homme est au centre des préoccupations, nous pourrions remettre la Réunion dans la voie de l’éfficacité, de la confiance retrouvée et passer le relais à la nouvelle génération pour amplifier le changement et consolider si besoin les zarboutans !

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com