Actualités

Maurice Gironcel : « Sortons de la politique politicienne et occupons-nous des problèmes de fond à La Réunion »

Droit de réponse du PCR sur Réunion 1ère Radio

Correspondant Témoignages / 9 février 2016

Après Réunion 1ère Télé vendredi soir, ce lundi 8 février le Parti Communiste Réunionnais a été invité à la radio du service public d’information pour pouvoir exercer son droit de réponse aux mensonges dont il a été victime il y a quelques jours sur ces deux chaînes de la part d’adversaires politiques.

JPEG - 74.2 ko
Maurice Gironcel

Hier matin, Maurice Gironcel, co-secrétaire général du PCR, a répondu pendant quelques minutes à plusieurs questions du journaliste Philippe Dornier sur des sujets d’actualité.

Il a d’abord été question des problèmes de déplacements à La Réunion, comme par exemple celui du radier de Sainte-Suzanne et celui de la nouvelle route en mer. À ce sujet, Maurice Gironcel a rappelé que dès la mandature de Paul Vergès à la Région Réunion, des travaux étaient programmés pour sécuriser les radiers submersibles et pour une liaison routière sécurisée entre Saint-Denis et La Possession. Sans oublier la mise en œuvre d’une politique des déplacements durables dans le pays avec notamment le projet de voie ferroviaire de Saint-Joseph à Saint-Benoît.

Mais, comme on le sait, cette politique a été mise en cause par les positionnements anti-communistes de certains politicien(ne)s dit(e)s « de gauche » qui ont donné la direction de la Région à Didier Robert en 2010. Cela vient de se reproduire aux élections régionales de décembre dernier, où ces mêmes politicien(ne)s ont refusé de discuter avec le PCR sur un projet commun et sur une liste d’union des forces de progrès pour le second tour.

Face aux mensonges de certains ex-dirigeants du PCR sur ces élections, Maurice Gironcel a rappelé les vérités, notamment au niveau des prises de décision du Conseil politique du Parti, dont le statut n’a pas été respecté par ces personnes. Il a également souligné que « les discussions continuent » avec des responsables politiques et autres des forces progressistes réunionnaises et « l’on est sûr d’arriver à un accord ».

En effet, la priorité, pour les communistes réunionnais c’est de renforcer l’union de notre peuple pour entrer dans l’ère de la responsabilité « pour une nouvelle politique à La Réunion ». C’est cela l’essentiel, a conclu le dirigeant communiste Maurice Gironcel : « Il faut sortir de la politique politicienne et occupons-nous des problèmes de fond à La Réunion ».

Correspondant


Kanalreunion.com