Actualités

Médias : Pierre-Henry Maccioni n’oublie pas "Témoignages"

Entre autosatisfaction et désir de reconnaissance

Geoffroy Géraud-Legros / 5 février 2010

A l’occasion de sa dernière conférence de presse, le Préfet de La Réunion s’est adressé des félicitations. A sa manière, il a rendu hommage au travail de "Témoignages"

Le Préfet Pierre-Henry Maccioni a adressé hier ses adieux à la presse réunionnaise. C’est dans un registre nostalgique qu’a débuté l’entretien : le représentant de l’Etat a réaffirmé son attachement à notre île, où il exclut néanmoins de s’engager en politique à la fin de sa carrière. Avec la haute opinion de lui-même qui le caractérise, Pierre-Henry Maccioni s’est ensuite lancé dans un vibrant plaidoyer en faveur de son action dans notre pays.
Jugeant sans doute que l’on fait bien trop peu de cas de son rôle dans la conclusion, en 2007 du Protocole de Matignon entre Paul Vergès et Dominique de Villepin, le Préfet a tenu à rappeler qu’il « y est pour quelque chose » et qu’il « voudrait bien qu’on le reconnaisse ». Pour l’anecdote, on retiendra un lapsus révélateur du représentant de l’Etat, qui, voulant souligner l’avancement de notre pays dans certains domaines, s’exclama que « la Région » ouvrait la voie…avant de se reprendre pour dire, bien évidemment, « La Réunion ».

« On sent de l’énervement »

Lors des questions portant sur les évènements sociaux dont La Réunion a été le théâtre au cours de son exercice, Pierre-Henry Maccioni a eu quelque difficulté à conserver un ton apaisé : derrière le fonctionnaire sur le départ, on sentait bouillir encore le "Général".
C’est d’ailleurs plus ce "Général" que le Préfet qui, à l’occasion d’une question posée par une journaliste de RFO, se mit à attribuer les bons et les mauvais points aux médias réunionnais. Sans grande surprise, il jugea satisfaisants les états de services de "tous"… "sauf un", prit-il la peine d’ajouter, sans donner de plus amples précisions.
Par cette remarque, Pierre-Henry Maccioni visait bien entendu "Témoignages", dont la seule évocation eut semble-t-il raison de la sérénité affichée au début de l’entretien. « On sent de l’énervement », nota la journaliste du service public, à qui le Préfet répondit avoir été très régulièrement irrité par la lecture matinale de notre journal.

Un hommage au travail de "Témoignages"

Comment, cette fois, ne tomberions-nous pas d’accord avec Pierre-Henry Maccioni ? Comment ne pas recevoir le compliment que nous adresse à son insu le représentant de l’Etat, qui reconnaît que nous n’avons jamais accepté d’être la chambre d’enregistrement médiatique d’une politique dont nous avons souligné l’incohérence, l’inadaptation, voire la malveillance ?
Ce qu’a souligné hier M. le Préfet, c’est que jamais l’équipe de "Témoignages" n’a manqué à sa mission : montrer aux Réunionnais les déficits républicains de l’action d’un représentant de l’Etat qui n’a pas su, n’a pas pu ou n’a pas voulu se défaire d’une série d’attitudes héritées d’une époque révolue.
Ce rôle, Pierre-Henry Maccioni l’a lui même évoqué avec plus d’irritation encore, lorsqu’au bout d’une envolée stigmatisant la « propagande » que véhiculent selon lui « certains journaux », il s’adressa directement au journaliste de "Témoignages" pour lui indiquer que ces propos « pouvaient être publiés ». Faut-il le dire ? C’est avec soulagement que "Témoignages" reçoit l’hommage en négatif d’un Préfet-"Général" qui qualifie de "propagande" toute page qui n’est pas à sa gloire… et dont il aurait été inquiétant de recevoir l’éloge.

Geoffroy Géraud-Legros


Quand le préfet distribue des bons points…

Hier, Télé Réunion n’est pas venu à la présentation du site de l’Alliance. Le service public audiovisuel a pourtant diffusé deux reportages relatifs aux régionales dans son édition télévisée du soir : la conférence de presse de Didier Robert, et celle d’une partie de la liste conduite par Eric Magamootoo.
Est-ce cela le journalisme apprécié par le futur préfet du Val-d’Oise ?


Kanalreunion.com