Actualités

Messages de soutien à la lutte des dockers de la SERMAT

Meeting face à une situation d’urgence au Port Est

Céline Tabou / 17 mai 2013


• Henry Hippolyte (adjoint au maire du Port)

«  Tous ensemble, larg pas le corps, tien bon ensemb  »

« Je suis présent aujourd’hui en tant qu’élu, mais pas seulement comme Portois, fils de travailleur de l’enceinte portuaire pour apporter mon soutien au combat des travailleurs. Comment peut-on entendre qu’on forme des Réunionnais, mais qu’on fait venir de l’extérieur des gens pour travailler. Le 20 mai sera la journée pour la priorité à l’embauche des Réunionnais. Je me réjouis, car c’est le même combat que ce soir. Ce sont les Réunionnais formés qui doivent laisser la place ? Cette ville est née à partir du Port, à partir de là, il faut le respect des dockers et des travailleurs. Il faut arrêter de dire que les dockers bloquent les Réunionnais et les travailleurs, ce sont les patrons qui doivent lâcher du lest. Ils doivent nous écouter. Tous ensemble, larg pas le corps, tien bon ensemb ».


• Roland Robert (maire de La Possession)

«  Nous devons tous nous réunir  »

« Nous sommes tous derrière vous. Notre place est d’être avec les travailleurs. Nous sommes prêts à faire encore de nombreux jours de grève, si nos revendications ne sont pas admises par le patronat et le préfet. Nous devons tous nous réunir aux côtés du personnel de la Sermat et de tous les dockers. Vous pourrez compter sur nous, nous serons tout de votre côté ».


• Jacqueline Cazeau (adjointe au maire de Sainte-Suzanne)

« Un combat qui concerne toute la population réunionnaise »

« Au nom de la commune de Sainte-Suzanne, je tiens à apporter tout notre soutien et toute notre solidarité aux personnels de la SERMAT, aux dockers qui mènent la lutte depuis plus de 12 jours pour préserver leur outil de travail et pour l’emploi à La Réunion. La Réunion, terre de lutte, c’est tout naturellement que Sainte-Suzanne lé à vos côtés aujourd’hui. Le combat que zot i mène est un combat juste, un combat qui concerne toute la population réunionnaise. Aujourd’hui, zot i mène une bataille contre les monopoles, contre ceux qui veulent continuer l’exploitation de La Réunion au détriment des Réunionnaises et des Réunionnais. Partout, nous devons combattre ces injustices ! La situation n’est plus tenable, nou exige d’être vigilant et de mener la lutte ».


• Yvan Dejean (adjoint au maire de Saint-Louis)

« Jamais le peuple réunionnais ne va se courber »

« Nous sommes venus apporter notre soutien et annoncer la tenue d’un meeting à la Rivière Saint-Louis en signe de solidarité avec les travailleurs en lutte contre ceux qui veulent les écraser. En 350 ans d’existence, le peuple réunionnais a toujours été colonisé et mené des batailles pour ses droits : contre l’esclavage, contre les monopoles. Ce soir montre que les Réunionnais ne s’écraseront jamais. Jamais le peuple réunionnais ne va se courber. La situation a des conséquences sur toute La Réunion, celle-ci est due à l’intransigeance d’un patron, responsable de tous ces problèmes économiques. Au préfet de trouver la solution, ensemble la lutte doit continuer ».


• Jean-Hughes Savigny (Front de Gauche)

« Les crocs contre les escrocs »

« Il était temps de revenir au marxisme et de répondre au patronat qui a les allégeances du gouvernement, avec dernièrement l’Accord national interprofessionnel qui donne tous les droits aux patrons de licencier, de baisser les salaires et aujourd’hui ils demandent encore. Ils ne peuvent pas venir ici et tout prendre. C’est pour cette raison qu’il faut les crocs contre les escrocs ».


Kanalreunion.com