Actualités

Mettons le changement en place à La Réunion

Avec Maurice Gironcel et Larissa Imoucha dans la 6e circonscription

Céline Tabou / 15 mai 2012

Devant de nombreux sympathisants et militants, Maurice Gironcel a organisé la première réunion d’information au Bocage, avant le lancement officiel de la campagne aux législatives, lundi 21 mai.

En présence de sa suppléante, Larissa Imoucha, et de Guy Martin du Parti Socialiste, d’Eddy Adékalom, le candidat PCR de la 6ème circonscription a présenté son staff de campagne ainsi que les grandes lignes du programme, qui sera distribué « d’ici quelques jours ».

Le candidat du rassemblement

A l’instar des nombreux soutiens reçus lors de l’élection municipale, Guy Martin a réitéré son appui envers la candidature de Maurice Gironcel, « En tant que socialiste, je suis libre de mes choix et de ma voix, il est naturel que je sois aux côtés de notre maire, et demain député. C’est pourquoi j’appelle officiellement tous les camarades à faire le même choix que moi ». L’élu socialiste a également expliqué que « La Réunion devra envoyer plusieurs députés d’une même famille politique, c’est-à-dire à gauche et représentants les forces de progrès ».
De son côté Eddie Adékalom, appel les habitants de la 6ème circonscription à voter pour Maurice Gironcel, qui sera « notre représentant à l’Assemblée Nationale. Il existe de nombreux projets à Sainte-Suzanne, mais pour qu’ils soient réalisés, nous devons être écoutés ». C’est pour cette raison qu’Eddie Adékalom appelle à « voter et faire voter pour Maurice Gironcel ».
Cette volonté de rassemblement a été affirmée par Maurice Gironcel lui-même qui a expliqué que sa candidature était « celle des forces de progrès et du rassemblement pour les Réunionnais et les Réunionnaises ».

Priorité à l’emploi, notamment des jeunes

Secrétaire-comptable à La CGT, membre de plusieurs associations à Sainte-Marie et Saint-André, Larissa Imoucha est également militante à l’Alliance des Jeunes pour la Formation et l’Emploi à La Réunion, de laquelle elle se saisit du mot d’ordre « Nou lé kapab pou nout péi ! ». Remerciant les militants et responsables de la campagne du soutien qu’elle a reçu, Larissa Imoucha a évoqué son envie depuis des années de changer les choses.
En effet, « pendant des années, nous avons subi la politique de casse sociale orchestrée par Nicolas Sarkozy et ses alliés. Le constat est alarmant : 49% de la population vit sous le seuil de pauvreté, 60% des jeunes sont sans emploi, de même que 30% des Réunionnais ». Face à de tels chiffres, la jeune femme a plaidé pour la « priorité à l’embauche des Réunionnais dans les secteurs public et privé » et rappelé que la jeunesse était « le moteur de développement de La Réunion de demain ».
Les propos de cette dernière ont été appuyés par Maurice Gironcel qui a introduit son allocution par cette phrase : « La jeunesse est avec nous, nous allons gagner une nouvelle victoire pour Sainte-Suzanne et pour La Réunion ». Le maire a expliqué que seul le Parti Communiste Réunionnais avait fait une série de propositions au candidat François Hollande, devenu président de la République. En effet, au sein des 101 départements de France et aux 26 régions, « seule La Réunion a obtenu un accord signé avec l’actuel président ».

Préserver l’espoir de la présidentielle

Maurice Gironcel a évoqué la volonté de changement faite lors de l’élection présidentielle, qui a élu François Hollande à la tête de l’Etat. Mais ce dernier devra « écouter le peuple qui gronde et qui ne veut pas de la rigueur ». « La différence avec Monique Orphé (candidate socialiste dans la 6ème circonscription, ndlr), c’est une question de projet ». François Hollande a réaffirmé son soutien au PCR et a « réaffirmé ses engagements lors du meeting de Saint-Louis. Il a également rendu hommage aux militants et responsables du PCR, qui l’ont soutenu, pour que les forces de progrès gouvernent ».
Le maire de Sainte-Suzanne a évoqué le changement voulu par la population, mais également « la volonté politique de changer les choses » et l’importance de « la mobilisation de tous les Réunionnais pour l’application d’un changement » à La Réunion. Ce dernier a conclu en évoquant les cinq piliers de son programme : construire une société plus solidaire et juste ; développer une économique créatrice d’emploi ; faire de La Réunion, un pôle d’excellence ; bâtir une île exemplaire en matière d’aménagement et d’environnement et concevoir une nouvelle gouvernance.

Céline Tabou


Kanalreunion.com