Actualités

« Mettre son talent quel qu’il soit au service de l’intérêt général, avec humilité ! »

Message d’Elie Hoarau, secrétaire général du Parti communiste réunionnais

Témoignages.re / 29 septembre 2012

À l’occasion de cette assemblée générale, Elie Hoarau transmet à tous les participants et à tous les adhérents du Parti le message suivant.

Parce que La Réunion se trouve dans une situation de crise aggravée qui risque de durer, le PCR doit continuer à être plus que jamais au cœur des luttes du peuple réunionnais.

Tous, pour mieux y rester fidèles, nous avons le devoir de rappeler constamment les avancées obtenues dans de nombreux domaines, ceux de la liberté d’expression, des droits économiques, sociaux, environnementaux, de l’épanouissement cultuel, culturel, sportif… grâce aux actions menées par le Parti avec la contribution collective de militants(es), dirigeants(es) ou non, et l’apport individuel fait de sacrifices au plan personnel.

Le camarade Paul Vergès est un exemple parmi d’autres. Si on veut rendre un hommage — et il faut le faire — aux très nombreuses personnes qui ont fait tant et tant de sacrifices pour faire avancer La Réunion et les Réunionnais, il est juste de rendre un hommage particulier à celui qui est l’un des fondateurs du PCR.

« Regard sur notre propre engagement »

Il est bon de rappeler que personne n’est propriétaire des luttes qui, souvent, ont commencé bien avant son engagement personnel.

Dans le cadre de la reconstruction du Parti, nous avons donné la parole — et nous continuerons à le faire — aux militants(es), sympathisants(es), et à toutes celles et ceux qui veulent faire avancer la cause réunionnaise.
Nous devons être à leur écoute pour partager leurs préoccupations. Et, parce que nous sommes communistes, nous devons accepter les critiques, et être en droit de le faire aussi, à condition d’éviter les attaques personnelles, qui ne font pas avancer le Parti, ni l’intérêt des Réunionnais.

Mais, tout en faisant ses critiques, nous devons jeter également un regard sur notre propre engagement en toute humilité.

Ainsi, par exemple, lorsqu’on accède à un poste d’élu, il n’est pas juste de se dire émancipé de ce Parti, car quelle que soit sa valeur personnelle, que personne ne nie, nul ne peut contester que c’est d’abord avec l’aide de militants(es) du PCR.

Reconstruire à partir des valeurs consacrées à notre fondation

Nous devons reconstruire notre Parti à partir de ses valeurs et de ses fondamentaux consacrés en 1959 : un Parti réunionnais, avec des militants, dirigeants ou non, égaux entre eux, au service du peuple réunionnais, et comme nous sommes des communistes, en priorité au service des plus déshérités, et sur des règles de fonctionnement collectivement validées.

Tout manquement collectif ou individuel à ces valeurs et règles doit être porté fraternellement à la connaissance de tous les adhérents(es), dans le but de le rectifier.
La transparence, plutôt que le traitement confidentiel, et la fermeté, plutôt que la mansuétude,
doivent présider au bon fonctionnement de notre organisation.
Cela suppose que l’on revienne à une organisation basée sur l’existence et la vie de cellules où la parole des adhérents(es) est entendue autant que celle des dirigeants(es).

« Notre projet d’avenir pour La Réunion »

Le Parti, reconstruit sur cette base, doit également porter collectivement notre projet d’avenir pour La Réunion.
Sur ce projet, à notre demande, le candidat Hollande a pris des engagements. C’est cela qui a justifié notre choix de voter pour lui dès le premier tour.
Il convient de voir maintenant quand, et comment, le nouveau Président mettra en œuvre ses engagements. C’est notre combat dès maintenant.

C’est dans ce contexte que la population a besoin d’un Parti communiste, et réunionnais, qui l’aide à s’orienter, lui fixe des perspectives d’avenir, de prises de conscience collective, de changement et de responsabilité dans la dignité.


Kanalreunion.com