Actualités

Militants malgré la répression

Contre la fraude électorale

Manuel Marchal / 13 octobre 2012

JPEG - 2.1 Mo

Le 25 août 1985 se déroulent des élections cantonales. À Saint-André, c’est le coup de force. Les mandataires communistes sont frappés, chassés d’un bureau de vote. La police laisse les fraudeurs faire la loi. Ce seront même les victimes de la fraude qui seront poursuivies devant les tribunaux.

Ce jour-là, Saint-André était retournée à l’époque de la répression, 20 ans en arrière, avec un climat de suspicion et de violence sciemment entretenu par le pouvoir en place.

Mais si les fraudeurs ont pu imposer un résultat convenu d’avance, ils n’ont pas réussi à extirper l’esprit de résistance du peuple de Saint-André.

Le jour même, la plus grande manifestation contre la fraude électorale jamais organisée à Saint-André s’est ébranlée, avec à sa tête Laurent Vergès.

C’est dans ces conditions difficiles, alors que triomphait la fraude que s’est forgée une résistance qui préparait la défaite des ultras 20 ans plus tard.

 M.M. 


Kanalreunion.com