Actualités

Motion sur l’histoire

Témoignages.re / 9 décembre 2010

La résolution sur l’histoire du PCR a été lue dimanche par Aline Murin-Hoarau, Déléguée de Sainte-Suzanne, en clôture du 7ème Congrès. Il a été décidé la création d’un institut de recherche historique consacré aux luttes du PCR, afin de transmettre la connaissance de l’histoire du parti.

Les combats du PCR prennent racine dans les luttes pour la liberté, le respect, l’égalité et le respect que mène le peuple réunionnais depuis sa formation. Il y eut les luttes contre l’esclavagisme des marrons et des révoltés. Il y eut la continuelle lutte des engagés pour la dignité.
Ces combats réunionnais ont pris un caractère de masse avec les revendications du Front populaire dans les années 1930. Ils ont abouti à la loi de décolonisation du 19 mars 1946, dont deux communistes, Léon de Lépervanche et Raymond Vergès, ont été les principaux architectes.
Les femmes réunionnaises n’ont jamais cessé de lutter pour leur pays. Dès leur conquête du droit de vote, leurs combats ont rejoint celui des communistes.
L’émancipation des jeunes a toujours été au centre de l’action du parti ; elle s’est exprimée par un soutien actif et jamais démenti aux luttes et aux organisations de la jeunesse.
Depuis sa création en 1959, le PCR n’a cessé de combattre par tous les moyens pour les droits sociaux, politiques, cultuels et culturels des Réunionnais.
Le PCR a eu un rôle moteur dans la lutte pour le respect du droit de vote des Réunionnais.
Il a bataillé pour l’Égalité sociale. Seul, il a porté le combat pour la reconnaissance de l’histoire, de la mémoire et de la culture vivante des Réunionnais. Sans le PCR, le 20 Décembre, le maloya, la mémoire de l’esclavagisme et de l’engagisme n’existeraient pas aujourd’hui.
Bravant les interdictions, les pressions et les boycotts organisés, le quotidien “Témoignages” a toujours œuvré pour une information libre et véritable au service des Réunionnais.
La connaissance de l’histoire de notre parti, de ses luttes, la transmission du savoir de ses militantes et de ses militants est donc essentielle pour les combats d’aujourd’hui et de ceux de demain.
Afin d’assumer pleinement cet héritage et de le faire fructifier, le VIIème Congrès décide la création d’un institut de recherche historique consacré aux luttes du PCR et l’organisation de conférences dans toute l’île.


Kanalreunion.com