Actualités

Ne pas se laisser boucher les yeux !

Sur le blog de Paul Vergès

Témoignages.re / 22 juin 2011

Ouvrez les journaux et regardez rubriques et titres : requins et fermeture des plages de l’Ouest, apport financier du Qatar au PSG, faits divers habituels, sport sur plusieurs pages, situation internationale, etc. Au-delà de cet inventaire à la Prévert, qu’est-ce qui va guider Réunionnaises et Réunionnais dans leur analyse de la situation et de son évolution ?

Le taux d’inflation à La Réunion est plus élevé qu’en France : cela signifie une aggravation du coût de la vie subie par une grande majorité de la population.
On nous avait promis que le RSA était un progrès par rapport au RMI. Or, un certain nombre d’allocataires percevant le RSA en complément d’un revenu (13.000 sur 73.714) devront payer la taxe d’habitation, certes plafonnée en fonction des revenus touchés, et aussi la redevance audiovisuelle. Là aussi, cela signifie une baisse du pouvoir d’achat des plus pauvres.
Concernant le groupe Caillé, la liquidation d’un certain nombre de sociétés entraîne dans l’immédiat 180 licenciements, et la menace persiste pour les autres. Outre ces effets socioéconomiques subis par les travailleurs, le patrimoine industriel réunionnais continue, rapidement, à s’appauvrir au bénéfice de groupes extérieurs à notre île.

Distinction entre "com" et information

Si, actuellement, nous vivons la période des examens scolaires et universitaires, la préparation de la rentrée 2011 est déjà en chantier. Qu’en sera-t-il avec la suppression de filières universitaires, la fermeture des classes, l’insuffisance de postes d’enseignants ?
Les fleurs de cannes colorent nos paysages de leurs plumets argentés et donnent le signal de la campagne de coupe. Les planteurs ont déjà alerté les pouvoirs publics sur les effets de la sécheresse : une réduction du tonnage de cannes, donc des revenus agricoles, est à craindre.
Voilà un certain nombre d’informations exemplaires qui permettent, une fois de plus, de faire la distinction entre la communication, la « com », comme on dit, et l’information.
La communication se veut diverse, sensationnelle, changeante, pour tout dire divertissante : autrement dit, comme l’enseigne l’étymologie, faite pour nous détourner des problèmes réels, pour nous faire regarder ailleurs dans un tourbillon de mots et d’images qui donne le vertige.
L’information veut orienter notre intérêt vers la complexité des phénomènes pour tâcher d’en saisir les interactions et en dégager le sens pour ouvrir les voies de l’avenir. L’information nourrit la lucidité.

«  Que la fête commence  ! »

Quand toutes les informations convergent vers l’aggravation de la crise, elles nous font un devoir d’en prendre conscience et d’agir pour tenter d’en sortir. Nous l’avons déjà dit, mais il faut le redire : l’abandon des grands chantiers, porteurs à la fois d’emplois, d’activités pour les PME (Petites et moyennes entreprises) et d’infrastructures innovantes pour tous, cet abandon, exécuté à des fins purement politiciennes, démultipliera les effets de la crise actuelle.
Les retards pris, les pertes prévisibles de crédits font reculer La Réunion.
Pendant ce temps, après les 57 millions d’euros mobilisés pour la rénovation de la Maison du Volcan et du Musée Stella Matutina, la Direction actuelle de la Région a investi 13 millions d’euros dans l’achat d’une propriété. Pour quoi faire ? Mais pour organiser cocktails et réceptions, voyons ! « Que la fête commence ! », disaient les rois de France, quelque temps avant la Révolution française…
Au fait, où sont passés celles et ceux qui criaient halte au gaspillage de l’argent public quand il s’agissait de construire la MCUR ?


Kanalreunion.com