Actualités

Nicolas Sarkozy : en 5 ans, son patrimoine s’est accru de 11.050 euros par mois

Inégalités

Témoignages.re / 31 mars 2012

La publication des dernierschiffres de l’INSEE fait apparaître que le revenu disponible brut par unité de consommation, le critère le plus pertinent pour évaluer le pouvoir d’achat des Français selon l’INSEE, stagne sur les deux dernières années : +0,1% en 2010, et +0,4% en 2011. Sachant qu’en 2011, la tendance des deux derniers trimestres 2011 était négative (-0,3 puis -0,2%)... On est donc bien loin de la propagande UMP.

Depuis deux mois, Valérie Pécresse, répète à tout bout de champ : « Le pouvoir d’achat des Français pendant cinq ans n’a pas baissé, on est un des seuls pays au monde où le pouvoir d’achat a été conservé », Nicolas Sarkozy, lui, n’a cessé de clamer que la France était « le seul pays d’Europe où, chaque année, en moyenne, le pouvoir d’achat a augmenté de 1,4% ».

Les chiffres, publiés mercredi 28 mars 2012 par l’INSEE, démontrent le contraire.

Comment expliquer alors que la ministre du Budget et le président de la République puissent tenir un discours totalement contraire à la vérité.

Deux possibilités : soit ils ne sont pas informés — ce qui, compte-tenu de leurs fonctions, est grave —, soit ils mentent sciemment ce qui, compte-tenu de leurs fonctions, est inacceptable.

Reste une dernière possibilité : peut-être parlaient-ils de leur propre pouvoir d’achat ?

Dans ce cas, pourrions-nous être parfaitement d’accord avec eux ? Pas du tout car leur pouvoir d’achat n’a pas augmenté de 1,4% en moyenne chaque année, mais de beaucoup, beaucoup, beaucoup plus. Pour ne prendre que le cas de Nicolas Sarkozy, en 5 ans, son patrimoine s’est accru de 11.050 euros par mois. 11.050 euros, cela représente plus de 10 SMICS nets chaque mois. Et là encore, ces chiffres n’ont rien à voir avec l’intox de Mme Pécresse ou de M. Sarkozy : ils ont été publiés, samedi 24 mars, par le Journal Officiel, Édition n° 0072. Quant au salaire mensuel du président de la République, il est passé, en 5 ans, de 14.200,30 euros à 21.176,36 euros*. Calculez le pourcentage et comparez-le à la déclaration de l’actuel chef de l’État : la France est « le seul pays d’Europe où, chaque année, en moyenne, le pouvoir d’achat a augmenté de 1,4% ».

Aimé Habib.

* en brut.


Kanalreunion.com