Actualités

« Notre responsabilité historique de trouver une solution réunionnaise »

Paul Vergès, le PCR et l’Alliance

Témoignages.re / 21 octobre 2010

Dimanche dernier dans "Face à l’info, Paul Vergès revient sur ses opinions politiques, et sur la nécessité de « réveiller tous ceux qui veulent changer et qui sont dans tous les milieux ».

En ce qui concerne vos opinions politiques : le communisme est une idéologie que vous avez longtemps défendue. Est-ce que ce sont des idées que vous reniez ou auxquelles vous adhérez encore ?
Je ne suis jamais plus communiste qu’aujourd’hui. Ce n’est pas parce que des gens se sont trompés et qu’ils ont créé des aspects négatifs que je dois remettre en cause l’analyse marxiste de la situation, sa portée historique et la dater dans le temps. C’est comme si vous me disiez : est-ce que vous êtes encore catholique parce qu’il y a eu l’inquisition, mais l’inquisition, ce n’est pas toute la religion catholique.

Pourtant en créant l’Alliance, vous disiez qu’il fallait créer un parti plus ouvert et ne pas restreindre la politique à un esprit bi-polaire, trop de Droite ou de Gauche.
Je pense que, sur ce plan — et La Réunion est un exemple —, je ne connais pas de vision politique plus étroite, plus immédiate que celle de la classe politique réunionnaise. Elle est faite de petites ambitions avec de petites pensées.
Il faut réveiller tous ceux qui veulent changer et qui sont dans tous les milieux. Leur donner le sentiment de la situation globale à La Réunion et de notre responsabilité historique de trouver une solution réunionnaise. C’est pour cela que je suis ouvert à tous ceux qui sont inquiets pour l’avenir.

La présidente du Conseil général est finalement de gauche ou de droite, selon vous ?
La Gauche et la Droite à La Réunion, c’est quoi ? (...) Pour moi, à La Réunion, toute personne est de gauche si elle veut s’intéresser à l’avenir du pays et si elle veut s’unir à tous ceux qui ont les mêmes préoccupations.


Kanalreunion.com