Actualités

« Nou tien bon, nou larg pas »

Succès du grand meeting du PCR à Sainte-Suzanne

Témoignages.re / 4 avril 2013

Dans le cadre du 350ème anniversaire de la naissance du peuple réunionnais et de la préparation de son 8e Congrès, le Parti Communiste Réunionnais a organisé une série de meetings dans toute l’île, afin de donner ses propositions pour répondre à la situation de crise que connaît La Réunion. Après Saint-Louis la semaine dernière et avant La Possession ce soir, c’est à Sainte-Suzanne que des militants du Nord et de l’Est se sont rassemblés hier soir.

JPEG - 40.1 ko

A trois mois de la tenue du 8ème Congrès du PCR, Sainte Suzanne a accueilli plusieurs centaines de militants et adhérents venus des six sections de la région. Après Saint-Louis le 27 mars dernier, la salle des fêtes « Lo Rwa Kaf » a connu, le 3 avril, son grand meeting, en présence des sections de Saint Denis, Sainte Marie, Sainte Suzanne, Bras Panon, Saint André, Saint Benoit, Sainte Rose, ainsi que Saint Pierre et la Rivière Saint Louis.

Une démonstration de Moringue, présentée par des jeunes de l’association ODAS, a ouvert le meeting et mis sur les rails une série d’interventions portant sur la crise, la situation de l’agriculture et la nécessité de changer de système pour lancer La Réunion vers un développement durable, social et solidaire comme l’a expliqué Maurice Gironcel.

JPEG - 42.4 ko

Un contexte de crise qui dure

Introduisant les intervenants, Patricia Coutandy a mis l’accent sur la reconnaissance de la culture et l’identité réunionnaise ainsi que la nécessité pour les Réunionnais de connaitre leur histoire et leur culture, en cette année du 350ème anniversaire de la naissance du peuple réunionnais.

Plusieurs propositions ont été faites lors de ce meeting pour faire face à la crise économique que subit la France mais également La Réunion, depuis ces dernières années. Jacky The Seng, secrétaire de section de Saint André, a pointé du doigt l’aggravation de la situation économique et sociale à La Réunion : « le chômage qui ne cesse pas d’augmenter, jamais la France n’a connu depuis 1997 un taux de chômage aussi élevé. À La Réunion, il y a plus de 164.000 demandeurs d’emploi », a-t-il expliqué.

Ce dernier a également dénoncé la misère dans laquelle vivait de nombreux réunionnais, « il est aujourd’hui inadmissible de laisser la moitié de la population vivre en dessous du seuil de pauvreté » . D’autant plus que 25.000 foyers attendent un logement, le coût de la vie ne diminue pas et les ménages subissent de plein fouet la crise conjoncturelle mais aussi structurelle à La Réunion, en France et en Europe. « La politique d’austérité menée par le gouvernement est inefficace, elle aggrave de plus en plus le déficit de la France. Une situation dénoncée par certains dirigeants socialistes et des experts économiques » .

C’est pour ces raisons que « la priorité doit être donnée à la relance de l’activité à travers une réelle politique économique et de nouveaux projets » . Jacky The Seng a lancé un appel à mener la lutte contre la pauvreté, qui touche de plus en plus de Réunionnais et dont les vies sont brisées. Il « faut sortir les gens de la misère » a-t-il réaffirmé. « Pour répondre à tous ses besoins, le seul parti capable de sortir La Réunion de la crise et de cette spirale, c’est bel et bien le Parti Communiste Réunionnais » .

JPEG - 31.5 ko

Le PCR a des solutions

Ginette Sinapin, secrétaire de section de Bras Panon, a pour sa part rappelé les difficultés des agriculteurs qui sont menacés de la suppression des quotas sucriers. « Depuis plus de 40 ans (1969), la canne a subi de grave pertes, des milliers de planteurs ont dû tout arrêter et aujourd’hui seules deux usines fonctionnent encore. Mais elles sont entre les mains des betteraviers qui siègent au Brésil. La récolte n’attend pas les 2 millions de tonnes alors que dans les années 1960 et à la fin des années 1980, la récolte était exceptionnelle et dépassait chaque année les 2 millions de tonnes » , a-t-elle expliqué.

Cette dernière a conclu en dénonçant la situation dans laquelle vivent les retraités agricoles, qui subissent la dégradation de l’agriculture. « Des centaines vivent dans la misère et arrivés à la retraite, ils ne touchent pas des pensions à la hauteur du travail qu’ils ont mené durant des années. Il est inadmissible que des retraités agricoles touchent moins de 390 euros par mois » .

La Réunion possède des atouts, « dommage que certains projets aient été arrêtés par le Président de Région, alors qu’aujourd’hui c’est lui-même qui dit de le faire. C’est le cas de la géothermie par exemple » , a noté Maurice Gironcel. Ce dernier a rappelé le programme du Parti Communiste Réunionnais, avec la relance des grands chantiers, la construction de 9.000 logements chaque année pour répondre à la demande, la remise en cause des monopoles agroalimentaires, en développant la production réunionnaise, l’harmonisation des revenus ainsi que la priorité à l’éducation.

Développer durablement La Réunion

Sainte Suzanne est fait partie des 250 communes de toute la France à avoir reçu un label national pour son Agenda 21, qui entre dans le cadre du protocole de Kyoto et de la préservation et adaptation de l’environnement. Maurice Gironcel, maire de Sainte Suzanne, a salué le travail de l’équipe municipale sur ce dossier et expliqué la nécessité de l’autonomie énergétique à La Réunion, afin notamment de réduire la facture en énergie fossile.

Parmi ces énergies renouvelables, la géothermie. Projet supprimé par le président de la Région à son arrivée, comme tant d’autre, alors que ce dernier est aujourd’hui le premier à annoncer que La Réunion possède des atouts à exploiter, a expliqué Maurice Gironcel. Ce dernier a d’ailleurs cité sa commune, qui « montre l’exemple » , car « elle produit de l’énergie propre pour 30.000 habitants » .

De son côté, Patricia Coutandy a salué et remercié les militants, chez qui les nombreuses réunions de quartiers ont été rendues possible au cours de ces derniers mois, tant à Sainte Suzanne qu’à Saint André. Remerciant l’accueil des militants et le travail qu’ils réalisent pour faire connaitre les valeurs et idées du parti, cette dernière a rappelé que « la lutte continue » et que « le combat est toujours là » .

Pour Maurice Gironcel, qui a conclu ce grand meeting, « la revendication c’est quelque chose qui fonctionne. C’est ensemble que le combat continue et c’est ensemble, en se rassemblant que le combat continue avec le Parti Communiste Réunionnais » . « Nou tien bon, nou larg pas » .

JPEG - 43.9 ko

 Correspondant

Ce soir à 18 heures au Camp Magloire

Grand meeting à La Possession

Ce soir à 18h, le Parti Communiste Réunionnais et la Section Communiste de La Possession organisent un grand Meeting chez Harry Madeleine, Camp Magloire près du stade Valentin Abral.

Lors de ce grand meeting avec Roland Robert et Élie Hoarau, il sera question notamment de voir "Comment répondre à la situation de crise que connaît notre pays aujourd’hui (chômage, logement, emploi, vie chère…)"

 


Kanalreunion.com