Actualités

Nous devons choisir entre la solidarité réunionnaise et la culture de la haine

Jean-Yves Langenier sur Réunion Première

Témoignages.re / 20 mars 2012

Hier matin, le maire du Port, désigné par le Parti communiste réunionnais pour être le candidat aux Législatives dans la 2ème circonscription, était l’invité de Réunion 1ère. En répondant aux questions du journaliste et des auditeurs, Jean-Yves Langenier a clairement expliqué les enjeux de ces élections : rassembler le maximum de Réunionnais pour mettre en œuvre un profond changement de politique dans le pays et donc notamment élire le maximum de députés qui soutiennent le projet du PCR. D’où le choix très clair auquel nous sommes confrontés : renforcer l’union et la solidarité réunionnaise ou bien continuer à diviser notre peuple en cultivant la haine du Parti et de ses dirigeants.

« Duel fratricide », « guerre entre camarades », « bataille entre communistes »…, ces expressions n’ont pas manqué hier dans l’émission matinale de Réunion 1ère, où certains intervenants ont tenté de cultiver comme d’habitude la division et la haine au sein du PCR, au lieu de soutenir son union autour des valeurs fondamentales qu’il a toujours défendues. C’est pourquoi Jean-Yves Langenier a refusé d’entrer dans ces polémiques stériles et il a d’emblée mis l’accent sur l’enjeu essentiel des prochaines échéances électorales.
À savoir : nous sommes dans une situation catastrophique et tous les indicateurs sont au rouge s’il n’y a pas un changement radical de la politique menée à La Réunion ; c’est pourquoi il faut que le PCR se fasse entendre et puisse porter la voix de la population réunionnaise en faveur de solutions à la fois urgentes et globales en faveur d’un développement solidaire. Et lorsque certaines personnes se disent "communistes", mais privilégient leur intérêt personnel en ne respectant pas les décisions du Parti, elles sont dans une logique de rupture, suivie parfois depuis des années, au détriment de l’intérêt général des Réunionnais.

Une période de clarification

Voilà pourquoi, comme l’a expliqué hier matin Jean-Yves Langenier, nous entrons dans une période de clarification, et le choix de la population devra se faire en toute connaissance de cause. D’autant plus que les mensonges, insultes et calomnies contre les dirigeants communistes continuent à inonder les médias des classes dominantes, comme depuis plus de 50 ans.
C’est le cas, par exemple, des diversions sur la question de la parité femmes/hommes que le PCR a toujours soutenue ou de la proposition soi-disant « illégitime » faite par le Parti à Huguette Bello d’être sa candidate dans la circonscription où elle était la mieux placée pour être élue et dont Saint-Paul fait partie. Lorsque des personnes soi-disant liées au PCR prennent leur distance pour des avantages privés, « on est dans le mercato ou le débauchage » et l’on ne respecte pas les règles de la morale, qui doivent être au cœur de la politique. D’où le rappel également que la suppléante du candidat PCR dans la seconde circonscription sera l’élue possessionnaise Thérèse Rica.

Les priorités pour les communistes

C’est la raison pour laquelle Jean-Yves Langenier a aussi apporté son soutien à un auditeur qui plaidait comme lui en faveur de mesures justes face à la cherté de la vie, fortement dénoncée par les Réunionnais ces dernières semaines. Il a expliqué pourquoi et comment il est intervenu sur le terrain pour soutenir ce combat, dénoncer les « bénéfices mirobolants » des pétroliers et autres capitalistes ainsi que les carences de l’État en termes de politique équitable en matière de prix, de revenus et de fiscalité.
D’où également ce rappel des demandes du PCR au gouvernement pour répondre d’urgence aux besoins des Réunionnais les plus pauvres : 200 euros d’aide sociale pour améliorer le pouvoir d’achat des plus démunis, de fortes baisses des prix abusifs, des hausses des salaires du monde du travail et des réductions des inégalités, sans oublier les solutions pérennes à prendre pour un développement solidaire. Voilà quelles sont les priorités pour les communistes ; et si nous voulons réellement faire avancer ces causes au service du peuple réunionnais, il faut aussi renforcer l’union et la solidarité entre nous, et en finir avec les comportements haineux, incontrôlés, dont profitent les "assistés de luxe" et autres nantis.

Correspondant


Kanalreunion.com