Actualités

« Nous ne devons plus perdre de temps »

Joseph Rousseau

Témoignages.re / 16 décembre 2010

Samedi après-midi, Joseph Rousseau, délégué de Saint-Louis, est intervenu pour faire part de propositions pour sortir de l’urgence sociale.

Chers camarades, la situation sociale de notre île actuellement mérite, à chaque instant, que l’on s’arrête et que l’on se pose beaucoup de questions pour aller vers des solutions, pour sortir notre pays de ce marasme.
En effet, avec plus de 130.000 chômeurs, nous détenons le triste record du taux de chômage des départements français. En matière de logements, c’est la même chose. Dans tous les secteurs d’activité, dans l’agriculture, les professions de santé, la lutte contre l’illettrisme, les professions de l’éducation, des aides aux personnes, la situation se dégrade et devient insupportable.
À chaque jour qui passe, sans trouver des solutions, notre île, La Réunion, fonce droit dans le mur.
Mais une question s’impose aujourd’hui, a-t-on le droit de rester insensible à cette situation ?

Chers camarades, chaque famille réunionnaise a aujourd’hui un membre RMIstes, chômeur ou sans logement.

Beaucoup de demandeurs d’emploi ne veulent même plus actualiser leur situation à l’ANPE. C’est très grave. Ils sont découragés car ils ne trouvent pas les offres adéquates, et pourtant nombreux sont les diplômés à Bac+5.

Nombre de jeunes célibataires ou en couple restent le plus longtemps possible aujourd’hui chez leurs parents. Car ils n’ont pas de travail, même avec des diplômes, pas de logement car la demande est très forte, et les constructions sont minimes (-2.500 logements sociaux par an).

- Face à l’augmentation de la population, comment doit-on réagir ? Nous devons changer la politique de l’emploi et du logement. Il faut construire des logements, ce qui fera plus de créations d’emploi.

- Notre population souffre beaucoup de la politique de ce gouvernement, l’île de La Réunion est sous pression et cela ne pourra pas perdurer, car nos jeunes ont besoin de travail et de logements.

- Dans tous les domaines, les difficultés augmentent. Les entreprises licencient de plus en plus, ils sont asphyxiés par les charges trop lourdes, et ferment après quelques mois d’existence. Cela n’est plus possible.

- Camarades, la situation n’est plus acceptable. À l’aube de la nouvelle année 2011, à la veille des élections importantes qui auront lieu déjà en mars prochain, nous devons expliquer à la population nos projets, nos intentions pour résoudre le problème du chômage, élaborer et construire des logements pour permettre à notre population de se loger.

- Comment donner et trouver du travail à cette population en augmentation ?

- Au Parti communiste réunionnais, nous avons des projets prêts à donner du travail à des milliers de Réunionnais.

- Au lendemain de ce 7ème Congrès, l’action doit démarrer. Nous ne devons plus perdre de temps car notre jeunesse et notre population souffrent.
Notre pays est malade des mauvaises décisions politiques. Alon sauv nout ti bout terre, que nos ancêtres, nos aînés, nos grands-parents, nos parents ont construit pour nous.
La génération qui arrivera demain ne nous le pardonnera pas.

Merci ».


Kanalreunion.com