Actualités

Nous pouvons faire baisser les prix

Propositions

Témoignages.re / 12 avril 2012

Dans ses propositions, le Parti Communiste Réunionnais fait état de moyens pour aller vers le prix juste.

Le “Pacte de développement durable, solidaire et responsable pour La Réunion” présenté aux candidats progressistes à l’élection présidentielle, fait état de cinq thèmes majeurs pour répondre à l’urgence sociale. L’un d’entre eux est la cherté de la vie. Le Parti Communiste Réunionnais propose au niveau des prix le renforcement des moyens de l’Observatoire des Prix et des Revenus afin de faire toute la lumière sur la formation des prix et d’agir sur les "rentes" de situation et la réalisation d’un audit sur les circuits d’approvisionnement et de distribution.

Pour que les Réunionnais puissent avoir le choix et des produits à juste prix, le PCR préconise la diversification des sources d’approvisionnement de notre île afin de réduire les frais d’approche pour les produits de consommation courante non concurrentiels à la production réunionnaise et les ventes directes des producteurs (de produits agricoles) aux consommateurs. Dans le cadre des négociations entre la grande distribution et le COSPAR (Collectif des Organisations Syndicales, Politiques et Associatives de La Réunion), une "carte COSPAR" devrait être attribuée aux ménages défavorisés ouvrant droit à des réductions de prix sur des produits de premières nécessités.

En matière de logement, dont les prix augmentent d’année en année, il a été proposé d’articuler les prix des loyers et les aides aux logements, pour que la part contributive des ménages ne dépasse pas une fourchette comprise entre 12% et 20% des revenus. Dans le secteur bancaire, l’action contre les abus sera consolidée pour que les frais de dossiers et les frais courants s’amoindrissent.

Enfin, pour lutter contre la vie chère au niveau des prix, le PCR souhaite favoriser l’installation des chauffe-eaux solaires, notamment par la mobilisation et la combinaison des dispositifs mis en place par le Conseil général, l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) et la Région, afin de réduire les coûts de consommation d’électricité, préserver l’environnement et créer des emplois.

Pour sortir de la crise

- Des moyens pour que l’Observatoire des prix et des revenus puisse agir pour la transparence.

- Un audit sur les circuits d’approvisionnement et de distribution.

- Faire venir les importations de plus près.

- Réductions immédiates des prix des produits de premières nécessités pour les familles pauvres (la moitié de la population)

- Limiter le loyer à 20% des revenus.

- Chauffe-eau solaires pour baisser la facture d’électricité.

- Autonomie énergétique pour stopper l’escalade des prix de l’énergie importée

Prise en considération de la lutte contre la vie chère par les candidats

Sur la question de la cherté de la vie, les candidats progressistes François Hollande, candidat socialiste et Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de Gauche à l’élection présidentielle, ont répondu aux propositions du Parti Communiste Réunionnais.

Le candidat du PS, François Hollande, « des actions concrètes doivent être mises en œuvre pour combattre le fléau du chômage pour lutter contre la cherté de la vie, pour résoudre les problèmes de logement et pour soutenir un développement économique, social et durable résolument tourné vers l’avenir ».

De son côté, Jean-Luc Mélenchon a déclaré dans sa lettre adressée au PCR, que le « Front de Gauche portera immédiatement le SMIC à 1.700 euros bruts. Cela redonnera sans tarder de l’oxygène à tous les travailleurs réunionnais étranglés par la vie chère. Nous augmenterons substantiellement les minima sociaux ».


Kanalreunion.com