Actualités

Nous serons un million c’est certain, que faire aujourd’hui ?

Face à la crise, tout est à construire —2—

Manuel Marchal / 8 décembre 2010

Il est important que des émissions comme le dernier numéro de "Zot mag" puissent être diffusées. Elles permettent en effet aux téléspectateurs de se rendre compte de l’impasse dans laquelle se trouve notre pays à cause d’un modèle à bout de souffle. C’est sur la base de ce constat et du défi à relever que le Parti communiste réunionnais appelle à la concertation la plus large.

Ces deux derniers jours, La Réunion vient de connaître deux événements qui appellent à accélérer la mise en œuvre des décisions prises lors du 7ème Congrès du Parti communiste réunionnais. Lundi soir, Réunion Première a diffusé un numéro de "Zot Mag" consacré au chômage et à la précarité.
Cette émission a permis aux téléspectateurs de découvrir Amandine Ramaye, jeune membre du Comité central du PCR issu du 7ème Congrès qui s’est tenu à Saint-Louis. Amandine est comme de nombreux jeunes Réunionnais. Elle et sa famille ont fait d’importants sacrifices pour suivre plusieurs années d’études après le Bac. Et malgré l’obtention d’un diplôme reconnaissant la réussite à un examen difficile, Amandine est confrontée au chômage à la sortie de ses études.
Malgré tous les obstacles qui se dressent sur sa route de jeune Réunionnaise à la recherche d’un emploi dans son pays, elle ne se décourage et elle décide de créer sa propre activité. Désormais, Amandine a pignon sur rue, en tant que psychologue clinicienne. C’est cette motivation qu’Amandine, comme 22 autres jeunes Réunionnais, a décidé de mettre au service de la direction du Parti communiste réunionnais.
Et justement, cette direction a appelé dimanche les Réunionnais à s’emparer du débat en cours sur les solutions à mettre en œuvre pour remplacer un modèle à bout de souffle. Des jeunes sont prêts à faire face à cette responsabilité, et ils s’engagent dans la lutte.

Pas de solution aujourd’hui pour 800.000

L’autre événement est la publication par l’INSEE de nouvelles projections démographiques. Cette fois-ci il est certain que La Réunion comptera un million d’habitants d’ici 30 ans au plus tard. L’INSEE a en effet annoncé hier que La Réunion comptera 1,061 million d’habitants en 2040, et cela malgré un solde migratoire négatif. C’est une augmentation de 33% par rapport à 2007, et cela fait 250.000 habitants de plus qu’aujourd’hui. C’est donc l’équivalent de la population de La Réunion à la sortie de la Seconde Guerre mondiale, au moment où les Réunionnais avaient trouvé la solution pour sortir de la misère : l’abolition du statut colonial.
À cela s’ajoute le fait que l’INSEE prévoit l’émigration de 285.000 Réunionnais en France, et l’immigration de 251.000 personnes venant de France. Ce sont donc des bouleversements considérables de la population qui vont se préparer.
Toutes ces données démontrent que les problèmes de La Réunion changent définitivement d’échelle. Un modèle a été appliqué dans notre île, et avec à peine 800.000 habitants, il est totalement à bout de souffle. Les 140.000 Réunionnais inscrits à Pôle emploi et les 110.000 Réunionnais illettrés qu’il a produits sont sans solution face à leurs difficultés.
Si cela ne marche pas pour 800.000 habitants, comment cela pourrait fonctionner pour 250.000 de plus ?

Le plus grand défi de notre Histoire

L’INSEE donne un délai, trente ans maximum. Cela veut dire qu’il ne reste que peu d’années avant de lancer la restructuration du modèle. Car toute année perdue rendra la transformation nécessaire plus difficile.
C’est ce nouveau modèle, capable de sauver le million de Réunionnais, que les Réunionnais d’aujourd’hui ont la responsabilité d’inventer.
Face à un tel défi, l’aide de tous est nécessaire. La tâche est immense, beaucoup plus difficile qu’à la sortie de la Seconde Guerre mondiale voici 65 ans. Le million d’habitants est la réalité qui va s’imposer, elle concerne tous les Réunionnais. C’est dès maintenant que le débat est lancé, chacun a sa part de vérité, et chaque part de vérité est nécessaire pour construire ensemble l’avenir de notre pays.

Manuel Marchal


Kanalreunion.com