Actualités

Nouveau coup de tonnerre : 650 millions d’euros seront-ils perdus ?

Au lendemain de l’annonce des derniers chiffres du chômage

Manuel Marchal / 29 juin 2012

Au lendemain de la publication des chiffres du chômage par Pôle emploi, la nouvelle relative à la sous-utilisation des fonds européens est de nature à provoquer la stupeur, car c’est un coup porté à un des derniers moyens susceptibles de redresser le pays.

Hier matin, c’est nouveau mauvais coup qui attendait La Réunion. Selon des informations publiées dans le "JIR" d’hier, 650 millions d’euros de fonds européens n’ont pas été utilisés, il ne reste que trois ans pour agir.
La veille, Pôle emploi avait publié ces derniers chiffres : plus de 153.000 Réunionnais à la recherche d’un emploi.
Jusqu’à présent, La Réunion avait toujours été présentée comme la plus performante dans l’utilisation des fonds européens. C’est pour cela que pour la période 2006-2013, notre pays avait obtenu un appui de 1,14 milliard d’euros de l’Europe. Ces fonds sont là pour rendre possible des projets que des acteurs publics ou privés veulent initier.
L’annonce d’hier raisonne comme un coup de tonnerre pour les travailleurs privés d’emplois et les entrepreneurs qui se battent pour garder la tête de l’eau. Comment a-t-on pu prendre un tel retard ? Combien d’emplois auraient pu être créés avec ces centaines de millions d’euros ?
Cette annonce marque aussi la fin des dernières illusions. Notre pays est tellement en crise qu’il n’arrive plus à lancer des projets pour utiliser comme avant les fonds européens. Toute la com’ lancée par la direction UMP de la Région s’effondre. Car une des responsabilités de cette collectivité, c’est bien évidemment de créer les conditions pour la meilleure utilisation possible des fonds européens. Ces derniers sont attribués au titre de la politique régionale, le deuxième plus grand poste de dépense de l’Union européenne derrière l’agriculture.
C’est bien une ambiance de faillite qui s’installe. Après l’arrêt des grands chantiers, après le recul considérable de la production de logements, après l’arrêt au développement des énergies renouvelables, voici un autre secteur où La Réunion passe de la tête à la queue de peloton.
Si tous les moyens de redresser le pays s’effondrent, comment sortir de la crise ?

M.M.


Kanalreunion.com