Actualités

Nouvelle avancée de la démocratie à La Réunion

L’offre de service de l’Alliance à la Région

Manuel Marchal / 17 mai 2010

Vendredi dernier, l’Alliance a déclaré « être à la disposition de la nouvelle majorité » du Conseil régional afin de lui apporter « tout éclaircissement ou toute suggestion utile, afin de faire cause commune sur des problématiques de déplacements qui intéressent tous les Réunionnais ». Cette offre de service est une nouvelle avancée de la démocratie.

Dans une assemblée, tous les élus ont la légitimité du suffrage universel, qu’ils soient membres du groupe majoritaire ou de l’opposition. Dans les assemblées, il n’est pas rare d’y voir une opposition qui ne cesse de critiquer de manière stérile. La démarche proposée par l’Alliance innove, elle tient compte de l’évolution de la société vers des problèmes de plus en plus complexes qu’il n’est plus possible de régler en utilisant les méthodes du passé.
Le tram-train est un exemple. Le président de Région a dit entamer des démarches pour arrêter le projet et obtenir de l’État un basculement des crédits prévus pour ce projet vers un autre. Mais l’arrêt du tram-train signifierait pour la collectivité des centaines de millions d’euros de dédommagement à payer par la Région aux entreprises du groupement Tram’Tiss qui doit construire et exploiter le tram-train. C’est une somme considérable pour la Région, et donc pour les Réunionnais.
Le tram-train est aussi une alternative au tout automobile qui conduit les Réunionnais tout droit vers l’embouteillage général.
Que faire alors pour réussir à trouver une solution au problème des déplacements à La Réunion, pour tous les Réunionnais ?
L’Alliance propose alors une offre de service à la nouvelle majorité. Elle a en effet dans ses rangs des élus ou d’anciens élus qui ont suivi de très près le dossier du tram-train, du débat public sur le choix d’un mode de déplacement et d’un itinéraire à la signature du contrat de partenariat public privé.
Cette innovation allant dans le sens d’une gouvernance moderne prend en considération le fait que tous les élus qui siègent à la Région sont des conseillers régionaux, tirant leur légitimité du suffrage universel, qu’ils soient dans la nouvelle majorité ou dans l’opposition. Ils peuvent donc tous être force de proposition.
Comme dans toute démocratie, le peuple aura à sanctionner la gestion de la majorité, mais il aura aussi à se prononcer sur le bilan de l’opposition. Être dans l’opposition, ce n’est pas s’enfermer dans une opposition systématique et stérile. L’Alliance fait le choix d’éclairer la nouvelle majorité sur les choix que la collectivité devra faire, et offre ses services pour aller dans le sens de l’intérêt général des Réunionnais. C’est un approfondissement de la démocratie à La Réunion.

Manuel Marchal


Kanalreunion.com