Actualités

Nouvelle route du littoral : appliquons le principe de précaution

Face à la hausse encore plus rapide du niveau de la mer

Témoignages.re / 15 juin 2015

La fonte des glaciers des Pôles aura pour conséquence une hausse d’au moins 6 mètres du niveau de la mer. Que deviendront les villes ? Quel avenir pour la nouvelle route du littoral ?

Dans six mois, la conférence de Paris va essayer de sauver le désastre de Copenhague. C’est l’inquiétude réelle des responsables pour dire : va-t-on arriver à un accord minimum à la conférence de Paris. L’objectif est de ne pas dépasser une hausse des températures de deux degrés. C’est dans ce contexte que la presse internationale fait état des observations des satellites qui disent que le rythme de dégel des glaciers s’accélère et donnent des délais. La conséquence, c’est la hausse de 6 mètres dans un siècle. La génération actuelle va vivre cette augmentation du niveau des océans.

Cela ne sera pas sans conséquences pour La Réunion. Les villes et les principales infrastructures sont sur le littoral. Que deviendront les aéroports ? Et il y aura 250.000 habitants de plus à La Réunion. « Voilà ce qui va s’intégrer dans le plan de développement 2016-2036 », affirme Paul Vergès.

Ce phénomène rappelle la nécessité du principe de précaution.
Or, Manuel Valls dit que l’on va continuer tranquillement la route du littoral. Comment un Premier ministre peut-il avoir la légèreté de dire : continuons l’erreur.


Kanalreunion.com