Actualités

Nouvelle route du littoral (NRL) : « Si ça dérape, on ne fait plus rien »

Un audit financier, juridique et environnemental indispensable

Témoignages.re / 16 octobre 2015

Patrick Lebreton ne se situe pas dans l’immédiat sur la suppression du projet. Il fera réaliser un audit financier, juridique et environnemental afin que les responsables politiques puissent décider en connaissance de cause.

JPEG - 76.8 ko

Avant l’exposé des propositions, Patrick Lebreton a tout d’abord rappelé qu’une candidate était venue à Saint-Benoît se plaindre du coma circulatoire mais n’avait pas donné les bonnes responsabilités. Il est également revenu sur la récente proposition de Didier Robert en matière d’aérien : une compagnie low cost à Pierrefonds. Étonnant de la part d’un candidat qui l’an dernier encore disait à la Région qu’il est impossible de faire du low cost à La Réunion. « Ce projet de dernière minute n’a pour but que d’empêcher l’ouverture du ciel réunionnais ».
Patrick Lebreton a aussi dit avoir été insulté par un sondage commandé par l’establishment qui le classe à 3 %. « Le ridicule ne tue pas ».

Rappelant que la NRL n’apporte pas de solutions, et risque d’empêcher un vrai projet et une vraie vision pour La Réunion. Patrick Lebreton revient sur le projet de péage à Saint-Denis. Le maire de cette commune a estomaqué Patrick Lebreton : il va mettre 3 millions d’euros dans une étude de non-faisabilité. Pourquoi dépenser autant d’argent pour dire au final qu’on ne fera pas un péage, interroge le député-maire de Saint-Joseph. Il est plus simple de ne pas faire d’étude du tout et d’économiser 3 millions d’euros d’argent public.

Plus globalement sur le projet de NRL, Patrick Lebreton ne se situe pas dans l’immédiat sur la suppression du projet. Il fera réaliser un audit financier, juridique et environnemental afin que les responsables politiques puissent décider en connaissance de cause. Car si le coût de la réalisation dépasse 1,6 milliard d’euros, alors tous les autres investissements seront compromis.

Patrick Lebreton se démarque des autres candidats qui sont pour la poursuite du projet de NRL dans l’état actuel. À ce sujet, la tête de liste de l’Union des Forces de Progrès rappelle l’impossibilité de demander encore plus d’argent au gouvernement ainsi qu’à l’Europe. En cas d’alternance en 2017, ce sera encore plus difficile, car les économies passeront de 50 milliards à plus de 100 milliards.

Pour sa part, Christine Soupramanien constate l’immobilisme de la Région actuelle en matière de schéma de transport. Le mode guidé tant vanté n’est que de la poudre aux yeux. Quand un président de Région exerce depuis plus de 5 ans, propose des monorails, c’est bien la preuve qu’il n’a pas suffisamment travaillé la question des emplacements réservés, constate la conseillère régionale du Progrès.

MP3 - 591.6 ko
Patrick Lebreton


Kanalreunion.com