Actualités

• 71% des électeurs ont rejeté Alamélou
• De 64% à 29% en moins d’un an : la dégringolade d’Alamélou
• Mais pour le “JIR”, c’est un « ballotage historique » !

Une constante du "JIR" : combattre le PCR

Témoignages.re / 31 janvier 2012

En un an, Daniel Alamélou a connu une chute spectaculaire de son électorat, c’est un séisme politique. Le "Journal de l’île de La Réunion" ferait mieux de réfléchir à son obstination à soutenir les traitres.

Il y a un an, avec comme suppléante Nadine Damour-Gironcel, Daniel Alamélou est élu au premier tour avec plus de 64% des voix. Dimanche, il se présente comme tête de liste à l’élection municipale partielle. Il recueille moins de 30% des voix. C’est une perte de 35 points.
À cette impressionnante dégringolade s’ajoute un autre constat : 71% de la population a voté contre celui qu’elle avait élu conseiller général de la commune quand il était soutenu par le PCR. Un tel retournement en moins de 12 mois est un événement qui marque l’histoire politique de La Réunion. Mais pour le "JIR", ce séisme politique n’existe pas. Il préfère titrer sur un « ballotage historique ». Cette décision politique a une explication : le "JIR" poursuit son combat pour tenter de détruire le PCR, et pour cela, il valorise les traitres au Parti.
Le "JIR" s’est fait le fer de lance de la campagne de dénigrement visant le PCR. À Sainte-Suzanne, il a constamment été à la manœuvre. Et sentant le traitre Alamélou en perdition malgré tous les moyens dont il dispose, le "JIR" a tenté une opération désespérée avec une émission sur Télé Kréol jeudi dernier. Cela n’a pas été suffisant, car dimanche, la population s’est mobilisée en masse pour montrer sa solidarité avec Maurice Gironcel. Elle a donné une large avance à la liste soutenue par le PCR, avec une participation record de 68% pour une élection partielle.
Alors le "JIR" a de nouveau volé au secours d’un traitre, en minimisant la large victoire obtenue par Maurice Gironcel. Le journal appartenant à l’ancien propriétaire du Domaine de Montgaillard n’est pas à un mensonge près, lorsqu’il écrit que « pour la première fois depuis 1977 dans ce fief communiste, un candidat PCR est contraint à un second tour ». En 1977, la mairie était détenue par la droite, et il y a eu un second tour. Dire que Sainte-Suzanne était à cette époque un "fief communiste" est faux.


D’après le "JIR", les élections n’intéressent personne !

Dans son édition de vendredi, un bien curieux article dans le "JIR". D’après notre confrère, l’élection ne passionne pas les foules. À en croire le "JIR", les Sainte-Suzannois n’y voient que corruption.
Deux jours après la publication de cet article, l’élection municipale partielle atteint un score record de participation : 68%. C’est un démenti catégorique des affirmations parues dans le "JIR" deux jours plus tôt, elles étaient donc des informations mensongères. Les lecteurs du "JIR" s’attendaient donc à ce que la vérité soit rétablie. Il n’en a rien été.
Cela signifie donc que la publication de cet article deux jours avant les élections avait pour but de démobiliser l’électorat. Il n’en a rien été, et à 71%, les électeurs ont voté contre le traitre Alamélou.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • pas étonnant du JIR ce journal est un quotidien de droite et le restera ! alors il ne peut qu’avoir du mépris pour les électeurs qui ont voté pour Maurice Gironcel, nous verrons la semaine prochaine comment il rédigera son article pour commenter la victoire de Maurice ! qu’il ne se fasse aucune illusion sur le résultat du 2iéme tour, Maurice srea réélu haut la main ! n’en déplaise au " JIR "

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com