Actualités

• En France, les compagnies pétrolières sommées de payer une taxe
• À La Réunion, la Région veut faire payer tous les contribuables mais pas les pétroliers

Face à la hausse des prix des carburants, deux attitudes :

Témoignages.re / 12 avril 2011

115 millions d’euros, c’est ce que les compagnies pétrolières devront verser pour compenser la hausse des prix des carburants. Mais à La Réunion, le président de la Région propose que tous les contribuables paient pour compenser les effets de la hausse des prix pour une seule catégorie, les transporteurs. L’ARCP regrette l’attitude du président de la Région qui ferme le débat.

Hier, Christine Lagarde, ministre de l’Économie a annoncé un dispositif pour atténuer les effets de la hausse des prix des carburants. Le barème du forfait kilométrique utilisé pour calculer la déduction fiscale liée aux frais de déplacement sera réévalué. Cela concerne 6 millions de contribuables. Automatiquement, cela signifie un manque à gagner pour l’État.
Hier, lors d’une réunion au ministère de l’Économie, il a été prévu que les compagnies pétrolières versent d’emblée 115 millions d’euros via une taxe prélevée sur leurs bénéfices. Cette somme financera l’allègement fiscal. Autrement dit, les compagnies pétrolières s’engagent à mettre la main à la poche pour limiter les effets de la hausse des prix des carburants.
Cette nouvelle fait réagir l’Alliance des Réunionnais contre la pauvreté. Elle constate qu’« en France métropolitaine, le débat est lancé sur l’implication des compagnies pétrolières dans la baisse des prix ». L’ARCP regrette qu’« à La Réunion, le président de la Région ait fermé le débat ». Une telle attitude permet de « protéger les compagnies pétrolières ».
Rappelons que la proposition de Didier Robert est de faire financer par tous les Réunionnais un fonds destiné à compenser les effets de la hausse des prix des carburants pour les professionnels du transport, cela va donc à l’opposé de la démarche actée hier en France entre les pouvoirs publics et les compagnies pétrolières puisque ce sont uniquement ces dernières qui seront mises à contribution.
Quant aux professionnels en question, quelques-uns de leurs représentants ont bloqué le dépôt de la SRPP non pour demander aux pétroliers de payer, mais pour exiger un doublement de l’enveloppe promise par Didier Robert : 5 millions au lieu de 2,5 prélevés sur les fonds publics destinés aux communes.


Kanalreunion.com