Actualités

• Le 26 septembre : élire des sénateurs capables de résister à la politique néfaste du gouvernement
• Dans 8 mois : dégager Nicolas Sarkozy

Après les nouvelles mesures d’austérité, la feuille de route est clairement définie

Manuel Marchal / 27 août 2011

À un mois des sénatoriales et à huit mois de la présidentielle, les nouvelles mesures du gouvernement clarifient la responsabilité de chacun. Les grands électeurs savent qu’il est primordial d’assurer le succès de sénateurs capables de résister à la politique néfaste du gouvernement : Paul Vergès et Gélita Hoarau. Quant à tous les citoyens, ils savent que dans huit mois ils devront faire dégager ce gouvernement pour qu’une autre équipe mène une autre politique.

À un mois des sénatoriales et à la veille de l’ouverture de la campagne de la présidentielle, le gouvernement de Nicolas Sarkozy annonce un nouveau plan d’austérité. Au bout de quatre ans de mandat, il a mis la France dans une situation financière dramatique.
Depuis 2007, ce gouvernement gaspille l’argent, et maintenant il est dos au mur, sous la menace de l’Union européenne et des agences de notation à cause de sa mauvaise gestion.
La dégradation de la note des États-Unis par Standard & Poors, et de celle du Japon par Moody’s montre que des pays autres que la Grèce sont menacés par une hausse de leurs charges financières. La France est clairement dans la ligne de mire, car depuis 2007, le déficit s’est envolé, il est passé de moins de 3% à près de 8%. Quant à la dette, elle a triplé, et cela en quatre ans. Une telle catastrophe n’est jamais arrivée.
Au pied du mur, le gouvernement doit donner des gages, car le premier budget d’austérité ne suffit pas. Le Premier ministre a donc annoncé mercredi un plan de 12 milliards d’économies supplémentaires.
Il s’avère que toutes les catégories de la population seront touchées par ces mesures, sauf les plus riches. Ces derniers sont en effet préservés, car sur 12 milliards, le gouvernement ne leur demande que 200 millions, moins de 5%. C’est pourtant cette couche de la population qui a été très largement bénéficiaires des cadeaux fiscaux de l’UMP. Nicolas Sarkozy et son gouvernement montrent donc clairement que leur volonté, c’est de pressurer la population au maximum afin que les plus nantis puissent continuer à mener leur train de vie.

À la veille de la campagne électorale, la feuille de route est donc claire. Désormais, il n’y a qu’un seul mot d’ordre face à une telle politique réactionnaire : dégager Nicolas Sarkozy et son gouvernement dans huit mois.
C’est une décision indispensable à concrétiser afin qu’arrive une nouvelle équipe qui fera partager le poids du redressement de manière plus équitable.
Une opportunité se présente pour accélérer le changement : c’est la sénatoriale du mois prochain. Le 26 septembre, il sera possible d’infliger à l’UMP une défaite historique : le renversement de la majorité au Sénat.
Les Réunionnais peuvent peser sur cet événement en ne laissant aucune voix aux UMP Jean-Paul Virapoullé et Michel Fontaine. Car il est certain que sitôt élus, ils soutiendront la politique du gouvernement comme Jean-Paul Virapoullé l’a toujours fait au Parlement.
Pour accélérer la défaite de l’UMP dans huit mois, il est donc indispensable d’envoyer au Sénat des élus capables de résister à ce gouvernement. Paul Vergès et Gélita Hoarau incarnent cette capacité de résistance.

M.M.


Un gouvernement hypocrite

Le gouvernement limite la contribution des plus riches à une obole de 200 millions d’euros. Par contre, c’est toute la population qui est concernée par une nouvelle taxe sur les sodas. L’argument est de lutter contre l’obésité. Mais en quoi la hausse des prix pourra-t-elle faire diminuer l’obésité ? Chacun sait que c’est le sucre contenu dans ces boissons qui contribue à la prise de poids. Si le gouvernement voulait vraiment lutter contre l’obésité, alors il prendrait la décision de diminuer le taux de sucre dans les sodas.
La hausse des taxes sur les sodas sans argument valable créé un dangereux précédent. S’il est réélu, ce gouvernement est capable de nous sortir une nouvelle taxe sur les bouteilles d’eau ou sur les biberons.


Kanalreunion.com