Actualités

« Oeuvrons au rassemblement fraternel de la population saint-andréenne autour des propositions du PCR »

Communiqué de la section PCR de Saint-André

Témoignages.re / 18 octobre 2013

La Section de Saint-André du PCR a pris acte du succès de son Assemblée générale Extraordinaire tenue vendredi 11 octobre au Chemin Fantaisie à Champ-Borne, marquant un moment politique d’une grande importance pour notre Parti.



JPEG - 58.7 ko
La liste de rassemblement du PCR à Saint-André sera conduite par Joé Bédier et Gélita Hoareau.

Ce succès représente en effet une étape décisive dans la reconstruction de la Section, moins d’un an après sa renaissance officielle qui a eu lieu en janvier de cette année. Il constitue le premier aboutissement d’un patient travail d’explication politique qui a permis de faire revivre un groupe soudé et solidaire dont l’existence est désormais reconnue et saluée par une partie importante de la population de Saint-André, comme l’a montré l’accueil chaleureux réservé aux militantes et militants sur le marché forain vendredi matin, lors d’une distribution de tracts.

Les militants saint-andréens sont bien conscients du soutien actif de la direction du Parti, dans cet important travail de redressement, dès lors qu’elle a su prendre la mesure de leur résolution et de leur volonté de faire revivre leur section, après l’infâme trahison dont elle avait été victime. Ils sont aussi extrêmement sensibles à la solidarité dont ils ont été encore l’objet de la part des autres sections qui se sont fait représenter par des délégations fraternelles vendredi soir.

Le PCR sera comme annoncé, activement présent dans la campagne pour les élections municipales de mars 2014, en soutenant la liste de rassemblement qui sera conduite par Joé Bédier et Gélita Hoareau, proposition adoptée à l’unanimité et déjà très favorablement accueillie dans la population saint-andréenne. Par cette décision, la Section de Saint-André se trouve engagée dans une nouvelle étape de sa reconstruction et de son développement, dont l’objectif, au-delà des seules échéances municipales, est de faire participer vigoureusement le peuple de Saint-André à travers son expérience propre, à l’adoption des mesures indispensables au sauvetage et au salut de notre pays.

Elle appelle l’ensemble de ses membres à se mobiliser sans relâche, à œuvrer au rassemblement fraternel de la population saint-andréenne autour des propositions de la liste conduite par Joé Bédier et Gélita Hoareau et à participer nombreux au grand rassemblement du 20 octobre au Port, pour l’union la plus large des Réunionnaises et des Réunionnais en faveur du développement de leur pays.

Le secrétaire de Section,

Jacky The Seng

An plis ke sa

Echos de Saint-André

La semaine passée, les Saint-Andréens ont pu trouver dans leur boite aux lettres un courrier de la mairie, intitulé "Sali pas nout ville", versant dans une autosatisfaction convenue sur la question de la propreté et l’embellissement de la commune. Rien de bien nouveau sous le soleil, entre les efforts réalisés, mais aussi, hélas, une résistance des dépôts sauvages témoignant de la persistance d’un réel manque de civisme chez certains. D’où une image de la ville pas aussi séduisante qu’on le souhaiterait.

Mais pourquoi donc cette tentation de "l’encore maire pour 6 mois", d’éditer ce courrier dont on ne voit pas tellement l’utilité, en plus du bulletin municipal, et de l’illustrer par sa propre photo avec l’écharpe tricolore, au frais des contribuables, comme si cela apportait un quelconque argument au contenu de la lettre ? Le "Canard Enchainé" a ouvert un concours réservé aux élus trop enclins à l’illustration systématique de leurs revues communales et de collectivités diverses par leur photographie, présente dans certains cas à chaque page, quand ce n’est pas plusieurs fois dans la même. Nous savons qu’ici, à la Réunion, certains seraient fort bien classés dans ce concours, à commencer par le maire de Saint-André.

D’ailleurs, à le voir toujours en bleu-blanc-rouge, nombre d’administrés en sont arrivés à se demander si le maire de Saint-André ne dormait pas le soir avec son écharpe tricolore, et si sa photo figurait sur le T-shirt généreusement distribué la semaine dernière aux 150 participants Saint-Andréens du Grand Raid.

Modestie, modestie, quand tu nous tiens !

 JPC
St-André
 


Kanalreunion.com