Actualités

Olivier Amourgom : le souvenir de Laurent pour garantir l’avenir

Saint-André

Témoignages.re / 18 janvier 2013

Au cours du travail de fourmis dans lequel se sont engagés les membres du collectif provisoire de Saint-André, ceux-ci ont pu constater et vérifier la profondeur de l’enracinement du Parti, la fidélité à ses luttes passées de la part de militants de tous âges, mais aussi la vigilance dans la confiance qu’ils lui apportent.
C’est dire l’enjeu de la reconstruction, qui ne doit pas se résumer à un médiocre rafistolage, ni à un simple ravalement de façade. En politique comme ailleurs, la confiance se mérite.
Nous avons choisi d’en présenter aux lecteurs de "Témoignages" quelques exemples éloquents et significatifs.

JPEG - 46.6 ko

Au soir du 16 mars 2008, Olivier arbore fièrement le portrait de Laurent Vergès, dont les années d’engagements à Saint-André ont fait perdre Virapoullé. Ce rappel historique lui vaut son expulsion de la permanence du nouveau maire. Quelques jours plus tard, Olivier fut refoulé du Conseil municipal parce qu’il portait la photo de Laurent.

Personne n’ignore que l’équipe de l’AS Saint-Etienne bénéficie du soutien de nombreux supporters à La Réunion. Saint-André n’échappe pas à cette ferveur et rassemble un solide groupe de “Verts”. Olivier Amourgom en fait partie et il l’affiche fièrement en arborant régulièrement son tricot vert. Mais il a aussi un autre attachement passionné qu’il n’a jamais hésité à exprimer ouvertement envers qui que ce soit : sa confiance dans le Parti communiste réunionnais et une fidélité exceptionnelle, viscérale même, au souvenir de notre camarade Laurent Vergès.

Depuis ses années d’enfance (il a aujourd’hui 37 ans), son père, Anthony, aujourd’hui décédé, l’a emmené partout dans les réunions publiques dont il a gardé de nombreux souvenirs (affiches, photos, cartes et même un enregistrement sonore d’une prise de parole de Laurent dans une réunion publique à Saint-André, sans compter les disques de maloya édités à l’occasion du 4ème Congrès du Parti en août 1976). Tout cela il le fait découvrir avec une émotion non dissimulée.

Une photo encadrée de Laurent lui a même valu une certaine notoriété : c’est lui qui l’arbore fièrement sur la place de la Mairie de Saint-André, au soir du 16 mars 2008 lorsque la foule célèbre la défaite sans appel de Jean-Paul Virapoullé. Olivier ne s’y est pas trompé, car il sait parfaitement qu’elle n’a été rendue possible que par des décennies de luttes du PCR, de ses militants saint-andréens, parmi lesquels Laurent, dont l’intervention dans la vie de la section saint-andréenne a été décisive. Ce rappel ne plaît pas à tout le monde dans l’entourage du futur-nouveau maire, dont l’un des membres invite vertement Olivier à déguerpir et à rentrer la photo de Laurent. Même attitude lors de l’élection du maire par le Conseil municipal quelques jours plus tard : Olivier qui a la tête dure d’un vrai communiste se présente à l’entrée de la salle du Conseil, toujours porteur de la précieuse photo de Laurent. Il est refoulé sans ménagement : respecter sa mémoire et reconnaître son rôle dans les luttes saint-andréennes lorsque l’on s’appelle Vergès semble être devenu une tare pour certains à Saint-André.

Cela, Olivier ne l’a toujours pas digéré et il précise : « La mort de Laurent a coûté très cher au Parti et surtout à Saint-André ». C’est un militantisme, un désintéressement, une proximité à l’égard des travailleurs et de tous ceux qui souffrent qu’attend Olivier de la nouvelle section en cours de reconstruction. Et cela, gageons qu’il saura parfaitement le dire avec ses mots à l’Assemblée générale de samedi.

JPC

JPEG - 51.8 ko

Olivier Amourgom attend beaucoup de l’Assemblée générale de demain. « La mort de Laurent a coûté très cher au Parti et surtout à Saint-André ».

J-1 avant la refondation de la section PCR

L’Assemblée générale fondatrice de la nouvelle section du PCR de Saint-André aura lieu :

Demain à 16h00

chez notre camarade Marcel Ponapin

936 chemin de l’Étang à Cambuston

en présence du secrétaire général Élie Hoarau

Ordre du jour :

- Analyse de la situation politique en France, à La Réunion et à Saint-André

- Election du comité et du secrétaire de section

- Questions diverses

Nous comptons sur votre présence et votre participation active. Venez nombreux et nombreuses de manière à montrer notre volonté de « refonder la section ».



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Laurent , reviens, reviens s’il te plait !
    Olivier a raison de parler de Laurent au present. Aujourd’hui. Nous sommes peu nombreuses, peu nombreux en Metropole a avoir connu LAURENT VERGES. Il a laisse en moi l ’image vivante d un jeune homme distingue . Un jeune homme avec qui on pouvait s approcher et lui dire simplement : bonjour . Uniquement bonjour et non comme aujourd hui pour certaine : Madame La Depute.
    A chacun de ses voyages en Metropole ce jeune depute nous recevait dans un des salons du Palais BOURBON. Nous etions honorees, honores d etre ainsi accueillies, accueillis .
    Il savait nous faire parler nous qui etions si jeunes et tres timides ou reversees, reserves. Il savait nous mettre a l aise. Il savait nous ecouter . Il etait des notres et a chacune de nos rencontres : des retrouvailles entre copines et copains, entre nous quoi !
    Il etait humain. Chacune , chacun ressentait cet accueil comme si chacune et chacun etait seule, seul en sa presence. Ce sentiment d etre reconnue, reconnu . Nous nous retrouvions entre nous, sak la sot la mer.
    Que de belles rencontres !
    Quelle merveilleuse image il nous a laissee quand je regarde aujourd hui ce combat de coq coco pour etre dirigent ! Quel contrasme !
    Depuis qu il s en est alle au paradis des heureux elus plus aucune elue, aucun elu ne vient nous voir . Sauf Christophe PAYET quand il etait President du Conseil General.
    Plus personne ne vient nous demander de nos nouvelles ...nous sommes les oubliees, les oublies et dire qu au fond de nous, nous sommes REUNIONNAISE, REUNIONNAIS. Cette identite jamais nous l oublierons meme a 10 000 kilometres, meme si nous sommes oubliees oublies.
    Laurent, reviens ! reviens ! On a besoin de toi. Reviens s’il te plait.

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com