Actualités

Où sont les apôtres du logement social ?

Distribution des fonds économisés pour construire la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise

Geoffroy Géraud-Legros / 21 avril 2010

Comme on pouvait s’y attendre, Didier Robert n’emploiera pas les fonds accumulés pour la construction de la MCUR pour régler le problème du logement social.

Au cours de la campagne électorale, prétendre qu’on affecterait au “logement social” l’argent destiné à la construction de la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise était presque devenu un tic politique. Répétée par calcul ou par naïveté, cette affirmation ne pouvait raisonnablement être crue, ne serait-ce que parce que le logement social ne figure pas au nombre des compétences de la Région, mais est de la responsabilité de l’Etat.

La fable du logement social

Didier Robert, bien connu pour son refus de construire des logements sociaux sur sa commune du Tampon, n’a pas lésiné sur les promesses, répétant à qui voulait l’entendre que l’argent de la MCUR servirait à construire des milliers de logements sociaux, qui plus est sous forme de case à terre.
A peine parvenu à la présidence de la Région, Didier Robert a annoncé comme prévu son intention de détruire le travail accompli par l’équipe de la MCUR. Cette déclaration s’est accompagnée comme de juste d’une décison d’affecter l’argent de la MCUR à d’autres dépense…Bien entendu, il n’est plus question désormais de logements sociaux, et encore moins de cases à terre : comme nous l’a déclaré, sourire au lèvres, un proche de la nouvelle majorité, « les promesses n’engagent que ceux qui veulent bien y croire »…Déclaration qui ne surprendra que ceux qui ont bien voulu se laisser surprendre.

Petits cadeaux clientélistes

Didier Robert a annoncé le 14 avril dernier qu’il affecterait 67 millions des 80 milllions prévus pour construire la MCUR à une série de saupoudrages et de dons destinés à éponger quelques-unes de ses nombreuses promesses de campagne : ordinateurs portables promis aux écoliers, billets d’avions à bas prix distribués par la Région, au grand profit de l’Etat, qui devrait normalement s’acquitter de l’obligation d’assurer la continuité territoriale. En un mot, les moyens qui devaient servir au développement de la mémoire et de l’histoire des Réunionnais partiront en petits cadeaux clientélistes, qui visent avant tout à préparer la prochaine échéance électorale de 2014. Une générosité qui sera de courte durée, puisque les fonds dans lesquels la nouvelle équipe de la Région va puiser ont été constitués par une épargne patiente, et ne seront pas réapprovisionnés.

Qui rappellera Didier Robert à ses engagements ?

Où sont aujourd’hui, les apôtres du logement social ? On aurait pu penser que les premières annonces budgétaires de la Région déclencheraient un tollé dans les rangs de ceux qui ont cru et fait croire que le logement social se ferait au prix de ce grand projet culturel. Il n’en a rien été : sans doute attendent-ils l’Assemblée plénière qui se tient aujourd’hui, pour contraindre Didier Robert à tenir ses engagements…

Geoffroy Géraud-Legros


Kanalreunion.com