Actualités

Ouverture en fanfare du 8ème Congrès du PCR

Devant plus de 400 délégués

Témoignages.re / 6 juillet 2013

Devant plus de 400 délégués, le Parti Communiste Réunionnais a ouvert son congrès, sous le signe de la solidarité et des hommages à Edmond Albius, Zélindor, Lucet Langenier, mais aussi au Peuple réunionnais, a introduit la présidente de cette première séance, Patricia Coutandy.

JPEG - 71.6 ko
Patricia Coutandy, la présidente de cette première séance, a remercié tous les camarades qui ont œuvré à la réalisation de ce 8ème Congrès du PCR.

Patricia Coutandy a remercié tous les participants à ce congrès de « ceux qui préparent les tables, les chaises, le décorum, la restauration, la sonorisation, la logistique » que « ceux qui apportent l’explication en porte à porte en dehors de tous les formats congrès et meetings ».

JPEG - 52.1 ko
Maurice Gironcel, le maire de Sainte-Suzanne et l’un des responsables de la section de cette ville : « c’est de Sainte-Suzanne que, militants et militantes du PCR, nous prendrons part au développement de notre pays ».

Hôte de cet évènement historique pour le PCR, Maurice Gironcel, un des responsables de la section de Sainte-Suzanne, est revenu sur les propos d’Élie Hoarau, « c’est de Sainte-Suzanne que va partir l’avenir de La Réunion », et « c’est de Sainte-Suzanne que, militants et militantes du PCR, nous prendrons part au développement de notre pays ».

JPEG - 73.3 ko
La portée de ce rendez-vous est l’union du peuple réunionnais autour d’un projet et des valeurs.

Ce dernier a rappelé les luttes menées sur le territoire de Sainte-Suzanne, des planteurs en 1955, en passant par la « victoire mémorable de Lucent Langenier », en 1989. Rendant un hommage vibrant à « cet homme de cœur et de lutte », Maurice Gironcel a rappelé l’anniversaire de la mort de ce dernier, le 30 juin 1993. Il a également salué les conseillers municipaux qui ont démissionné et qui ont permis le respect de la parole donnée, valeur fondamentale pour le PCR.

JPEG - 88.6 ko
Des militantes et militantes responsables quant à l’avenir de leur pays.

Maurice Gironcel a expliqué « je suis, on ne peut plus conscient, qu’il s’agit d’un moment important pour non seulement la vie de notre parti, mais aussi, et surtout pour La Réunion ». En effet, ce dernier a évoqué la crise idéologique au sein de la société réunionnaise, « qui ébranle même les convictions idéologiques, nombreux sont celles et ceux qui ne savent plus s’orienter ». Le Parti Communiste Réunionnais souhaite par ce congrès unir le peuple réunionnais autour d’un projet et de valeurs.

JPEG - 90.8 ko
La Réunion de demain se construit aujourd’hui avec vous.


Kanalreunion.com