Actualités

Pacte de responsabilité : les députés de La Réunion soutiennent le gouvernement mais pas les Réunionnais

Budget rectificatif adopté à l’Assemblée nationale

Manuel Marchal / 2 juillet 2014

Aucune voix réunionnaise ne s’est opposée au vote du volet budgétaire du Pacte de responsabilité. L’austérité va s’accentuer, la population souffrira davantage, mais Huguette Bello, Jean-Jacques Vlody, Ericka Bareigts, Monique Orphé, Jean-Claude Fruteau, Patrick Lebreton et Thierry Robert ont décidé de ne pas s’y opposer. Les 5 membres du Parti socialiste français ont voté pour, les deux autres se sont abstenus. Retour sur une nouvelle attaque des riches contre les Réunionnais les plus pauvres.

Hier, les députés devaient voter un budget rectifié. Il inscrit dans la loi le Pacte de responsabilité. Annoncé au début de l’année, ce texte inscrit l’austérité comme politique du gouvernement jusqu’à la fin du mandat de François Hollande. La France risque en effet d’être sanctionnée par l’Europe pour déficit public excessif. Le changement de Premier ministre n’a pas permis d’obtenir un délai supplémentaire à Bruxelles, la France doit repasser en dessous de la barre des 3% de déficit public à la fin de l’année prochaine. Pour de nombreux observateurs, cet objectif est impossible à atteindre, à moins de prendre des mesures drastiques de réduction des déficits.
Pour cela, le gouvernement a choisi de serrer les dépenses publiques, tout en ouvrant les vannes des cadeaux fiscaux aux entreprises, c’est le Pacte de responsabilité salué par le MEDEF et dénoncé par les syndicats et toutes les forces progressistes.

Des dizaines de milliers d’emploi supprimés

Un élément supplémentaire et décisif est venu confirmer les craintes de ceux qui s’opposent à cette politique. Voici 10 jours, Valérie Rabault, rapporteure du budget, a remis un rapport indiquant, selon « les Echos » que « ce plan d’économies « aurait un impact négatif sur la croissance de 0,7 % par an en moyenne entre 2015 et 2017, et pourrait entraîner la suppression de 250.000 emplois à l’horizon 2017(…) une partie de cet impact [négatif] sera neutralisée par l’adoption concomitante de mesures fortes en faveur de la réduction des charges des entreprises et du pouvoir d’achat des ménages dans le cadre du pacte de responsabilité et de solidarité », temporise Valérie Rabault. Ce pacte viendrait rehausser la croissance de 0,6 point et créer 190.000 emplois d’ici à 2017, indique en effet le document ».

Au final, c’est au mieux la destruction de 60.000 emplois, et au pire 250.000 selon la députée chargée de présenter le projet de loi à l’Assemblée nationale.

Attaque contre les pauvres

Ce plan d’économie de 50 milliards d’euros suscite donc des inquiétudes. Voici 10 jours, la ministre des Outre-mer est venue présenter ce Pacte de responsabilité au CESER. Elle a dû faire face à une avalanche de critiques venant même des patrons, censés être pourtant les bénéficiaires du Pacte de responsabilité.

C’est hier que les députés devaient donc s’exprimer. Le vote des députés de La Réunion. Il a été clair, aucun n’a voté contre, tous ont soutenu ou ont laissé faire.

Ces mesures vont aggraver la situation de la population, notamment des plus pauvres. Huguette Bello, Jean-Jacques Vlody, Ericka Bareigts, Monique Orphé, Jean-Claude Fruteau, Patrick Lebreton et Thierry Robert, ont choisi de ne pas s’y opposer. Ils ont préféré soutenir le gouvernement et sanctionner les plus pauvres.

M.M.


Kanalreunion.com