Actualités

Parole de délégués

7ème Congrès du PCR

Témoignages.re / 5 décembre 2010

Hier matin, "Témoignages" a demandé à des délégués quels sont les principaux enseignements tirés de la première journée du Congrès :

Amandine Ramaye : « un parti qui s’est battu pour construire La Réunion »

Amandine Ramaye a particulièrement appréciée l’intervention sur l’histoire et la construction du parti lors ce cette première journée de congrès. Cette toute jeune déléguée a mieux pris conscience que « c’est un parti qui s’est battu pour construire La Réunion, pour l’égalité des chances, pour aider les plus faibles et il a mené pas mal de batailles qu’il a gagné au final ».

Yolande Pausé : « le grand enthousiasme des militants »

« J’ai apprécié le message de bienvenue de Claude Hoarau, appelant à un nouveau départ. J’ai aussi retenu le grand enthousiasme des militants de vouloir oeuvrer pour changer la situation à La Réunion, ainsi que le discours du secrétaire général pour l’unité et le rassemblement ».

Paul Vergès : « prendre conscience des possibilités de changer cette situation »

Paul Vergès a assisté au rapport fait par Elie Hoarau à l’ouverture du congrès. Pour Paul Vergès, « il faut que les communistes prennent conscience de l’importance capitale de changer la situation actuelle et des possibilités de changer cette situation ».

Julie Pontalba : « surtout travailler ensemble »

« De cette première journée, j’ai retenu qu’il faut changer de façon de faire et surtout travailler ensemble pour créer un nouveau projet d’avenir à La Réunion. J’ai beaucoup apprécié l’intervention sur l’histoire, ce qui conforte ma position de vouloir me battre au sein de cette famille ».

Jean-Hugues Ratenon : le fil conducteur du rassemblement

« Le PCR est un parti très fort, ancré dans l’histoire de La Réunion, une histoire qui crée de l’émotion parmi les militants, un parti qui maitrise son histoire. Le PCR a toujours eu un fil conducteur, celui du rassemblement. Il y a la nécessité de se parler, de jouer la franchise et de s’unir autour de l’essentiel ».

Aline Murin-Hoarau : « une nouvelle méthode de travail »

« L’ouverture du congrès a voulu mettre l’accent sur la nécessité de mettre en place une nouvelle méthode de travail sur nos valeurs pour continuer à être un parti fort avec un projet, des actions. Il faut tout faire pour corriger les erreurs et avancer ».

Rachid Athoumane : « l’importance de soutenir les partis progressistes de la région »

« J’ai retenu que la réorganisation du parti est très importante, il doit faire son autocritique pour renforcer ses ambitions et s’atteler aux nouveau défis. J’aimerai aussi insister sur la coopération, l’importance de soutenir les partis progressistes de la région car le PCR est le seul ce ces partis plus ou moins stable. Je pense notamment aux partis progressistes à Madagascar et aux Comores, qui sont presque en faillite alors que les militants sont là mais n’ont pas la parole. Nous devons marcher ensemble ».

Jean-François Figuié : « comment nos camarades ont lutté pour l’égalité »

« J’ai surtout été marqué par le discours de notre invité Julien Ramin sur la création du parti. C’était certainement l’une des plus fortes interventions pour les nouveaux congressistes. Ce discours nous a fait chaud au coeur. Il a rappelé comment nos camarades ont lutté pour l’égalité, parfois au péril de leur vie. »

Jean-Claude Avaby : appel à l’union pour remédier à la situation

Délégué de Saint-Pierre, Jean-Claude Avaby veut qu’à l’issue de ce congrès le peuple apporte son soutien au PCR, de même que d’autres partis comme le PS. Un appel à l’union pour remédier à la situation : « la crise a provoqué plus de chômage, nous sommes dans la misère, la vie est trop chère mais l’Etat ne fait rien ».

Edith Poulbassia


Kanalreunion.com