Actualités

Parti communiste réunionnais : « kwassa-kwassa : arrêter le massacre ! »

Après un nouveau drame, l’appel à la solidarité

Témoignages.re / 11 septembre 2012

Voici un communiqué du Parti communiste réunionnais fait le 10 septembre 2012 et adressé à toute la presse, au sujet des conditions qui ont créé une véritable hécatombe en poussant des milliers de Comoriens à risquer leur vie pour rejoindre Mayotte. Le PCR demandent au gouvernement français de participer avec toutes les parties concernées à une véritable politique de co-développement solidaire entre les îles de l’archipel. « Le Parti Communiste Réunionnais est prêt à apporter sa contribution à toute solution concertée et exprime sa solidarité aux peuples et familles endeuillé(e)s ».

« La décolonisation des Comores s’est faite dans des conditions particulièrement douloureuses, qui ont notamment conduit à l’éclatement de l’archipel.
Cet éclatement a abouti à la transformation de Mayotte en département français.
De nombreux Comoriennes et Comoriens, en particulier issu(e)s de l’île d’Anjouan, souhaitent rejoindre Mayotte pour de multiples raisons : familiales, sanitaires, économiques etc. Cela se passe dans des conditions difficiles, compte tenu des régimes institutionnels et administratifs qui régissent les deux territoires : Comores et Mayotte.

« Plus de 15.000 disparus »

Les pratiques traditionnelles de déplacements depuis des siècles des femmes et des hommes entre les îles se heurtent aujourd’hui à la réglementation française qui régit Mayotte. Désormais donc, ces personnes ne peuvent plus le faire sans être jugées « illégales » et « clandestines ».
Les déplacements se font au péril de leur vie. On estime à plus de 15.000 le nombre de disparu(e)s depuis trois décennies. C’est une véritable hécatombe, qui laisse souvent indifférente l’opinion internationale.
Cette zone de l’océan Indien est devenue un grand cimetière marin dans le lagon mahorais. C’est un véritable scandale car ce lagon est contrôlé par l’Administration française et depuis peu par l’Union européenne.

« Contribution à toute solution concertée »

Les manifestations d’émotion, même officielles, ne sont plus suffisantes. Il revient au gouvernement français de réunir toutes les parties concernées afin de définir ensemble une politique de co-gestion de cet espace maritime dans le respect des droits des peuples et de la dignité humaine.
Au-delà de la co-gestion de cet espace maritime, c’est une véritable politique de co-développement solidaire que la France doit mettre en œuvre entre elle-même et toutes les îles de cet espace géographique.
Pour sa part, le Parti Communiste Réunionnais est prêt à apporter sa contribution à toute solution concertée et exprime sa solidarité aux peuples et familles endeuillé(e)s. Il faut arrêter d’urgence le massacre des kwassa-kwassa ! »


Kanalreunion.com