Actualités

Pas de réponse de Mme Bello sur son affaire avec la SEDRE

La morale en politique

Correspondant Témoignages / 14 mars 2014

Hier matin à l’Espace Citoyen de Saint-Paul, Ary Yée-Chong-Tchi-Kan et son camarade Pierre Thiebaut sont revenus sur une question importante posée la veille par le candidat communiste lors du débat télévisé sur Réunion 1ère à la députée-maire et à laquelle elle n’avait pas répondu. Pourquoi pas de réponse à cette question claire, nette et précise ? Pourtant cela concerne une affaire de gestion financière publique, qui pose un grave problème de morale en politique…

JPEG - 38.1 ko
Pierre Thiébaut, secrétaire de la Section communiste de Saint-Paul, et Ary Yée-Chong-Tchi-Kan, le dirigeant du PCR qui conduit la liste Solidarité-Partage aux municipales dans cette commune. Ils ont posé cette question hier devant les journalistes : « Madame la Présidente de la SEDRE a-t-elle remboursé le prêt à taux préférentiel que lui a accordé Madame la Députée-Maire de la Commune de Saint-Paul sur le budget municipal ? ».

Cette affaire a été lancée le 30 mai 2013 lors d’une réunion du Conseil municipal de Saint-Paul, où a été votée par la maire et ses partisans une décision qui pose un problème sérieux. Ces élu(e)s ont décidé que la commune accorde à la Société d’Équipement mixte du Département de La Réunion (SEDRE) — présidée par la maire de Saint-Paul — un prêt de 1,9 million d’euros, à un taux préférentiel d’un pour cent, à rembourser pour 80% en mars 2014 (les 20% restants en mars 2015).

Or ce vote est intervenu malgré les questions fondamentales posées par le conseiller municipal communiste Pierre Thiebaut, notamment sur les risques encourus par la commune dans cette opération financière. Comme par exemple : compte tenu des difficultés financières de la SEDRE, les délais du remboursement ne sont-ils pas trop courts ?

Et lorsqu’Ary Yée-Chong-Tchi-Kan a demandé mercredi soir à la télé à la maire de Saint-Paul si le prêt sera remboursé par la SEDRE à la commune d’ici la fin mars à 80%, il n’a pas obtenu de réponse à ce propos. Mme Bello a parlé de tout autre chose, complètement hors-sujet…

« Elle apporte de l’eau à son moulin »

Le 30 mai 2013, durant cette séance du Conseil municipal, Pierre Thiébaut avait également interrogé ses collègues conseillers sur la justesse du taux d’intérêt préférentiel et sur le droit de la maire de Saint-Paul de voter pour une telle avance de trésorerie à une société dont elle est la présidente et où « elle apporte de l’eau à son moulin ». Sur le premier point, pas de réponse ; sur le second : "oui, c’est légal !".

Mais hier devant les journalistes, le dirigeant du PCR qui conduit la liste Solidarité-Partage aux municipales, a de nouveau évoqué ces sujets, en demandant notamment s’il n’y a pas là un problème d’éthique ; « Mme Bello n’aurait-elle pas dû se retirer de cette délibération sur un plan moral ? ». Cette question est d’autant plus importante aujourd’hui que « le déficit de la SEDRE n’a pas cessé de se creuser ces dernières années, passant de 7 millions d’euros en 2008 à 13 millions actuellement, en raison d’une mauvaise gestion ».

En conclusion, nous citerons cette question posée par la Section communiste de Saint-Paul dans le message envoyé aux médias avec les documents du Conseil municipal de juin 2013 : « Madame la Présidente de la SEDRE a-t-elle remboursé le prêt à taux préférentiel que lui a accordé Madame la Députée-Maire de la Commune de Saint-Paul sur le budget municipal ? ». On attend sa réponse…

 Correspondant 


Kanalreunion.com