Actualités

Pas question d’étouffer l’énorme scandale de la Nouvelle Route en Mer dite Nouvelle route du littoral !

Un problème important de La Réunion évoqué à la télévision en France sur La Chaîne Publique

Correspondant Témoignages / 18 février 2015

Ce lundi 16 février, dans son journal télévisé de 19 heures (22 heures à La Réunion), La Chaîne Publique du Sénat et de l’Assemblée Nationale (LCP – ligne 54) a parlé pendant quelques minutes d’un problème politique important qui tracasse beaucoup de Réunionnais. Il s’agit du projet de Nouvelle Route en Mer (NRM) - dite Nouvelle Route du littoral (NRL) entre Saint-Denis et La Possession, lancé par l’UMP à la direction actuelle de la Région Réunion.

JPEG - 45.9 ko

Scandale de la Nouvelle route du littoral à La Réunion. Le sujet a été évoqué sous le titre : « La route la plus chère de France » ; et la rédaction a mis l’accent sur deux des problèmes de ce projet : à la fois son coût, en soulignant que c’est effectivement « la route la plus chère de France au kilomètre », et son « risque écologique ». Les journalistes ont même déclaré que pour de nombreux experts, cette conception de NRM est un véritable « crime écologique ».

Concernant le financement de ce projet, il a été rappelé qu’il coûterait « au moins 1,9 milliard d’euros pour 12 km » mais aussi qu’une enquête est en cours sur le trafic financier auquel il a donné lieu. Et sur l’aspect négatif du projet sur le plan environnemental, il a été souligné qu’il faudrait mettre « plusieurs millions de tonnes de pierre en mer » ainsi que le fait que cette route serait gravement menacée en cas de cyclone.

JPEG - 32.6 ko

Ensuite, la parole a été donnée pendant quelques secondes à Paul Vergès, qui s’est rendu récemment à Paris pour attirer l’attention de l’État sur la gravité de ce projet. Une fois de plus, le sénateur communiste réunionnais a mis l’accent à la fois sur l’énormité de ce scandale en termes de corruption, d’atteinte à l’environnement et d’aménagement du territoire.

Concernant la corruption qui est à la base de la NRM, les journalistes de LCP ont interrogé Mahdia Benhamla, responsable de l’agence de presse réunionnaise Imaz Press Réunion. Celle-ci a donné plusieurs informations précises et importantes sur l’enquête judiciaire en cours à ce sujet.

Enfin, la parole a été donnée à Ségolène Royal et la ministre de l’Environnement s’est contentée de dire que « c’est aux élus de prendre leurs responsabilités ». D’où l’importance de ne pas laisser étouffer cet énorme scandale…


Kanalreunion.com